Salah Garmadi

←Retour

Salah GarmadiNé le 12 avril 1933 à Tunis (Houmet Essouwahel) et décédé dans un accident de la route en 1982, est un poète et romancier arabophone et francophone, journaliste et universitaire engagé. Il est le fruit de son époque (coloniale), de son quartier (Halfaouine) et de l’école francophone où il a soutenu brillamment une thèse de doctorat en linguistique. En tant qu’universitaire, il est l’instigateur du département de linguistique à l’Université de Tunis, premier département à voir le jour dans la région d’Afrique et du monde arabe.

«La langue  constituait son dada pour assurer sa subsistance, livrer bataille contre l’exploitation du travail par le capital et la dénaturation de la culture de son peuple auquel il  était organiquement attaché. C’est dire qu’il aura traversé les périodes contrastées de la Tunisie ante et post-indépendance ».

Il appartenait au mouvement littéraire, Fi ghayr al-amoudi wal-hurr (Poésie autre que métrique et libre), avec Tahar Hammami, Habib Zannad et Fadhila Chebbi et cofondateurs de la revue progressiste Attajdid. Il est également connu pour des traductions arabes d’ouvrages tels que «Je t’offrirai une gazelle» de Malek Haddad.

Il est l’auteur de «Al-lahma al-hayya» (Chair vive, 1970), qui est écrit en dialecte tunisien et de «Nos ancêtres les Bédouins» (1975).

« Quand le pays nous reviendra, nous serons à la hauteur du néant que vous ne fîtes et qui nous entoure» (citation tirée de «Nos ancêtres les Bédouins).

Salah Garmadi

En 2016, est paru «En arpentant les territoires de Salah Garmadi» de Afifa Chaouachi Marzouki qui contient les actes du colloque organisé par l’unité de recherche UR11 basée à la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de l’Université de Manouba dans le cadre du second symposium de cette université consacré à la notion de « territoires ».

Garmadi a été novateur et iconoclaste dans tous les domaines. Eclectique, curieux des mélanges et des hybridations, attentif à les observer et désireux de les produire et de les expérimenter.

Références :  http://www.leaders.com.tn/article/16462-salah-guermadi-in-memory

http://www.sudeditions.com/fr/livre/en-arpentant-les-territoires-de-salah-garmadi-191

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.