Nidhal Guiga

←Retour

nidhal-guigaNée le 11 mars 19751, est une actrice, romancière et metteur en scène. Elle vit et travaille à Tunis. Elle suit plusieurs stages de formation au Théâtre et Danse Contemporaine. Elle est docteur en linguistique et enseignante universitaire depuis 2002. De 2011 à 2012, elle tient une chronique sur Radio Tunis Chaîne Internationale.

Elle a travaillé avec Taoufik Jebali dans «Le Fou», adaptée de l’œuvre de Gibran Khalil Gibran en 2000.

Elle joue dans le téléfilm «Nadia et Sarra» de Moufida Tlatli pour Arte en 2004.

Avec Tarek Ben Chaâbane, elle écrit et met en scène «Zéro Bis», une production d’El Teatro.

En 2006, elle écrit et met en scène «Une heure et demie après moi», une production du Théâtre National Tunisien.

En 2008, «Selon Gagarine», une production du Théâtre National Tunisien. Cette même année, elle interprète aussi le rôle de Mathilde Bourguiba, première épouse du président Habib Bourguiba, dans «Thalathoun» (Trente), long métrage de Fadhel Jaziri.

En 2009, elle joue dans le court métrage de Souheil Ben Hamida, «El Akal Zina».

En septembre 2008, elle est membre du jury du festival américain indépendant des courts métrages. En décembre de la même année, elle est membre du jury de la compétition «Premier long» aux Journées Cinématographiques de Carthage.

En août 2009, elle participe à l’encadrement des scénarios de courts métrages dans «Dix courts, une cause», programmé par Brahim Ltaïef, en partenariat avec Infinity Solution et l’Association tunisienne de sensibilisation au don d’organes.

En 2012, elle joue dans des pièces de théâtre radiophoniques comme «Antigone et Rhinocéros».

2012, elle publie chez Sud Éditions son premier roman intitulé «Mathilde B.», une lettre imaginaire de Mathilde Bourguiba ; son livre reçoit le prix Zoubeida B’chir le 22 mars 2013, dans la catégorie «création littéraire en langue française».

Elle participe au Projet Dramaturgie Arabe Contemporaine avec «Pronto Gagarine». Ce texte est sélectionné pour être mis en scène, en février 2013, par l’Irakien Muhaned Alhadi. Il fait référence aux grèves de Gafsa survenues en 2008. En novembre 2013, «Pronto Gagarine» est publié aux éditions Elyzad et présenté à la Friche Belle de Mai à Marseille. Cette même pièce de théâtre est sélectionnée par le festival d’Avignon en 2014, en collaboration avec son partenaire officiel, Radio France Internationale.

En 2013, elle écrit et réalise le court métrage «A Capella», sélectionné dans la compétition nationale de la 25e édition des Journées cinématographiques de Carthage en 2014.

En octobre 2015, paraît son dernier roman fiction «Tristesse avenue ».nidha-guiga-tristesse-avenue

Publications :

  • «Mathilde B.», Tunis, Sud Éditions,‎ 2012,
  • «Pronto Gagarine», Tunis, Éditions Elyzad,‎ 2013, (Dramaturgie arabe contemporaine)
  • «Tristesse avenue», roman de fiction, octobre 2015

Références : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nidhal_Guiga – http://www.africultures.com/php/index.php?nav=film&no=17410

– «Les premières à El Teatro», La Presse de Tunisie, 18 février 2013

– «RFI présente : Pronto Gagarine de la Tunisienne Nidhal Guiga», Radio France internationale, 17 juillet 2014

– Raouf Medelgi, «Confession d’une dame de l’ombre», Le Temps, 22 juillet 2012

– Nejma Zeghidi, «Quand on oublie, il paraît qu’on permet à l’histoire de récidiver», La Presse de Tunisie, 24 août 2012

– «5 œuvres primées et un hommage à Jalila Hafsia», Directinfo, 23 mars 2013

-«Pronto Gagarine de Nidhal Guiga», Ça va, ça va le monde ! Radio France internationale, 10 août 2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.