Mouna Noureddine

←Retour

Mouna NourreddineMouna Noureddine de son vrai nom Saâdia Oueslati, née le 23 janvier 1937 à Tunis, est une actrice tunisienne. Elle épouse le jeune comédi Noureddine Kasbaoui qui devient son compagnon de route au théâtre et dans la vie.

En 1954, elle travaille dans la troupe municipale de théâtre arabe dirigé par l’Égyptien Zéki Touleïmat. Mohamed Agrebi la recrute pour la troupe de la Municipalité de Tunis qu’il dirige. Elle cumule les premiers rôles dans la plupart des pièces. Dans la foulée de ses succès, elle obtient son diplôme d’art dramatique. En 1957, elle passe avec succès le concours de recrutement des comédiens à plein temps pour les besoins de la troupe de la ville de Tunis. Elle est aussi à l’aise sur les planches que devant les caméras, interprétant des textes en dialecte tunisien comme en arabe littéral ainsi qu’en français. En 2015, elle est directrice de la troupe théâtrale de la ville de Tunis.

Au théâtre, elle a joué dans plus deAly Ben Ayed 150 pièces de théâtre dont une partie placée sous la direction d’Aly Ben Ayed : «Sakr Kouraïch», «Abderrahmane Ennaceur», «Al Hallaj», «Yerma», «Le Maréchal», «Ghira Tedhraf Echira», «Hamlet», «Elloghz», «Leïla men elf lila», «Ors eddam», «Mejnoun Leïla», «Mourad III», «Beït Bernard alba», «Ahl el berak», «Caligula», «Atchane ya sabaya», «Les Troyennes», «Ahl el kahf», «Antigone»…

Elle joue dans la troupe de la ville de Tunis, au Théâtre de la Ville, au Théâtre Récamier, au Théâtre de l’Odéon, au Festival Beethoven, en Iran et en Égypte.

Au cinéma, elle joue dans un grand nombre de films tunisiens dont : «Khlifa le teigneux», «Sejnane», «Fatma 75», «Aziza », «Et demain… ?», «L’Homme de cendres», «La Saison des hommes». Chacune de ses interprétations, aussi bien en Tunisie qu’au Maghreb et en Europe, lui vaut la consécration, les éloges de la critique et l’appréciation du public.

À la télévision, elle joue dans plusieurs séries télévisées de Slaheddine Essid : «El Khottab Al Bab», «Mnamet Aroussia», «Choufli Hal» et «Nsibti Laaziza».

Après un demi-siècle d’activités, en parallèle à son statut de directrice de la troupe de la ville de Tunis, elle continue à jouer dans des productions tunisiennes et internationales.

Récompenses

Pour l’ensemble de sa carrière, elle obtient en 1985 le Prix d’honneur du Ministère de la Culture, les insignes de l’Ordre du Mérite Culturel et elle est élevée au rang d’Officier de l’insigne de la République tunisienne. Elle est également honorée à plusieurs reprises dans de nombreux festivals de théâtre en Tunisie et à l’étranger.

Filmographie

Cinéma Longs métrages

Courts métrages

Télévision

Séries tunisiennes

  • 1994 : «Ghada» de Mohamed Hadj Slimane
  • 1994 : «Amwej» de Slaheddine Essid
  • 1995 : «Edhak Ledonia» de Tahar Fazaa
  • 1996-1997 : «El Khottab Al Bab» de Slaheddine Essid
  • 1999 : «Anbar Ellil» de Habib Mselmani
  • 2001 : «Mnamet Aroussia» de Slaheddine Essid
  • 2002 : «Gamret Sidi Mahrous» de Slaheddine Essid
  • 2005 : «Chara Al Hobb» de Hamadi Arafa
  • 2005-2009 : «Choufli Hal» de Slaheddine Essid
  • 2010-2015 : «Nsibti Laaziza» de Slaheddine Essid
  • 2012 : «Dar Louzir» de Sami Mezni
  • 2015 : «Lilet Chak» de Majdi Smiri

Séries étrangères

  • 1981 : «Arcole ou la terre promise» de Marcel Moussy
  • 1999 : «Il commissario Montalbano» (épisode Il ladro di merendine) d’Andrea Camilleri

Téléfilms

  • 1987 : «Un bambino di nome Gesù» (it) de Franco Rossi
  • 1990 : «La Goutte d’or» de Marcel Bluwal
  • 1993 : «Les Yeux» de Cécile de Jean-Pierre Denis
  • 1994 : «Tödliche Dienstreise» de Driss Chraïbi et Ray Müller
  • 1995 : «Le Mouton noir» de Francis de Gueltzl, avec Hend Sabri
  • 2009 : «Choufli Hal» d’Abdelkader Jerbi

Références : Sofiène Ben Farhat «Rencontres avec des Tunisiens d’exception», Tunis, Cérès,‎ 2006, 422 p.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouna_Noureddine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.