Ali Louati

←Retour

Aali LouatiNé le 23 juillet 1947 à Tunis, est écrivain, poète, historien de l’art et scénariste. Après son baccalauréat obtenu au Collège Sadiki, il rejoint la faculté de droit, des sciences économiques et politiques de Tunis où il obtient en 1973 une licence en droit privé.

Étudiant, il prend part au mouvement prônant le renouveau des arts et des lettres dans les années 1960-1970. Il écrit des pièces de théâtre, publie des poèmes et des traductions d’Edgar Allan Poe et de Guillaume Apollinaire. En 1974, il est chargé par Mahmoud Messadi, alors ministre de la Culture, de diriger le service des arts plastiques.

Il a été Directeur du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (CMAM, Sidi Bou Saïd) de 1991 à 1995.

Membre de l’Académie Tunisienne des Sciences, des Lettres et des Arts, Beït al- Hikma.

  • Prix National de la Critique, 1997
  • Prix Tahar Haddad, 2001

Auteur d’ouvrages et d’études dans les domaines des arts, de la création littéraire et théâtrale, de la traduction et de l’histoire de l’art:

Œuvrages sur les arts :Ali Louati "Musique de Tunisie"

  • «L’Esthétique de la peinture musulmane» (en arabe ; Éditions Abdelkrim Ben Abdallah. Tunis, 1979).
  • «Aly Ben Salem» (édition bilingue ; M.T.E. Tunis, 1986).
  • «Hédi Selmi» (édition bilingue ; Cérès Editions. Tunis, 1994).
  • «Les Arts plastiques en Tunisie» (en arabe, Édition de l’Alecso. Tunis 1996).
  • «Le Baron d’Erlanger et son palais Ennajma Ezzahra à Sidi Bou Saïd» (en français, Éditions Simpact. Tunis, 1996).
  • «Ahmed Hajeri» (édition bilingue ; Editions La Maison des Arts. Tunis, 1997).
  • «L’Aventure de l’Art Moderne en Tunisie». Éditions Simpact. Tunis, 1999.
  • «Musiques de Tunisie». Éditions Simpact. Tunis, 2012.
  • Il est, également, auteur d’introductions aux catalogues d’expositions de nombre d’artistes plasticiens tunisiens et arabes (Hédi Turki; Ahmed Hajeri; Fathi Ben Zakour; Khaled Ben Slimane; Ferial Lakhdar; Mounir Chaârani, Mahdi Moutachar; Abdelaziz al-Acour;…).

Œuvres littéraires :

  • Un recueil de poésies en arabe : Akhbaru-l- bi’ri-l-mu’attalah (Chronique du puits abandonné). M.T.E. Tunis, 1986).
  • Une traduction en arabe de poèmes de Saint-John Perse : Anabase, Exil, Pluies, Neiges, Poème à l’Etrangère (la Maison Arabe du livre. Tunis, 1986)
  • Maji’u – l – Miyah , Maison Arabe du Livre, Tunis, 1993, poème en arabe littéral traduit en français, sous le titre Parousie d’eaux, par les soins du poète qui en publie le texte, par extraits successifs entre 2000 et 2008, dans la revue LIAISONS à Bruxelles.
  • Un récit en arabe : Hiraqlis (Editions Contraste. Sousse, 2001), adapté en français par l’auteur, sous le titre Héraclès et publié en arabe chez le même éditeur en 2013)
  • Une traduction vers l’arabe du texte de Samir Makhlouf,
  • Le Jardinier de Quinze Soirs. Editions Contraste. Sousse, 2003.

Télévision et œuvres audiovisuelles :

Entre 1990 et 2011, il écrit les scénarios de nombreuses fictions pour la Télévision Tunisienne (téléfilms, séries, feuilletons), dont : al-Khuttab ‘al bab (les prétendants sont là), Gamrit Sidi Mahrus (La lune de Sidi Mahrous), Hsabat wa ‘aqabat (Comptes et mécomptes).

  • En 2009, il écrit le scénario et le commentaire d’un spectacle Son et Lumière : Kairouan Eternel projeté sur l’enceinte de la Grande Mosquée de Kairouan.

Pièces de théâtre :

  • Auteur dramatique, il écrit des pièces théâtrales dont, Les Parvenus (en arabe dialectal, créée par le Théâtre National en 2005, Pour Béatrice (en arabe littéral, 2007 et Le Pèlerin d’amour, 2009 Editions Contraste. Sousse.
  • En 1993, il traduit vers l’arabe dialectal Solitude dans un champ de coton, pièce de Bernard-Marie Koltès, créée par la compagnie Théâtre Libre, dans une mise en scène de Rached Mannaï.
  • En 2015, il écrit une pièce Safa et le Président (manuscrit).

Arts Plastiques :

  • Comme peintre, il monte nombre d’expositions personnelles et participe à des expositions collectives.

Textes pour chansons :

Conférences et colloques

  • Nombreuses conférences et participations à des colloques sur les arts en Tunisie et à l’étranger (Paris, Tripoli, Istanbul, Doha, Mascate, Le Caire, Marseille, Jeddah, Dakar, Berne Téhéran, Beyrouth, Bahreïn, Nice…)
  • Dans le cadre de l’Académie tunisienne Beït al-Hikma, il organise un colloque : Fiction littéraire et cinéma : constantes et mutations d’une interrelation dans le monde contemporain (4-6 mars 2014) dont les actes sont publiés dans la collection Colloques de l’Académie. Carthage 2014.

Autres missions :

  • Membre de jurys de biennales et de concours artistiques nationaux et internationaux : ATB Challenge (2006-2010) ; le Caire (1996) ; Charjah (1997 et 2004) ; Dakar (1998) ; Jeddah (1998)
  • Président du Jury de la compétition des longs métrages de fiction lors des JCC (Journées cinématographiques de Cathage), 2015.
  • Membre, depuis 2006, du jury du Prix ATB Challenge pour les Arts, la Technologie et le Management.
  • Ancien conseiller auprès du Ministère de la Culture, il a été, également, directeur du Centre d’Art Vivant de la Ville de Tunis de 1981 à 1990 ; directeur- fondateur de la Maison des Arts (1990-1999); directeur, de 1992 à 1995 ; du Centre Culturel International de Hammamet, 1995-1996 ; directeur-fondateur du Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes (Palais du Baron d’Erlanger, à Sidi Bou Saïd); 1992.

Référence :https://fr.wikipedia.org/wiki/Ali_Louati

←Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *