Mongi Ben Brahim

mongi-ben-brahim←Retour

Mongi Ben Brahim est homme de théâtre, metteur en scène, directeur artistique.

Il est le fondateur du Théâtre du quotidien de Tunis. Il est professeur d’art dramatique.

Il a écrit et mis en scène :

  • «Ethol» en 2009,
  • «Borj el Maez» 2010 et
  • «Aswat» en 2012 : «Aswat» raconte le parcours sonore de trois voix humaines à travers les questions qu’elles se posent. Ces questions sont appelées à les rapprocher comme à les éloigner les uns des autres.
  • En 2014 sa nouvelle pièce «Shahrayar, une histoire et pas de fin» est produite par Le Théâtre du quotidien : une histoire du patrimoine universel tirée des contes des Mille et une nuits

«(…) L’intérêt est que ce personnage sanguinaire n’est pas si différent des tyrans contemporains».

Il dit vouloir répondre à un certain nombre de questions qui l’ont toujours préoccupées notamment la relation de Shahrayar à la tyrannie :

«Je m’intéresse particulièrement à sa folie. Une folie incontrôlable à laquelle la mort pourrait apporter une fin mais le drame de Shahrayar, tel que je le présente, est qu’il ne peut pas mourir. A l’instar des héros des tragédiens antiques, il voudrait pouvoir s’arrêter mais contrairement à eux, il n’y a pas de fin. D’où le titre que j’ai donné à la pièce».

Références : http://www.letemps.com.tn/article/84735/«%C2%A0shahrayar-une-histoire-et-pas-de-fin%C2%A0»-de-mongi-ben-brahim-une-réflexion-sur-la

https://www.youtube.com/watch?v=UTY6pusa7Hk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.