Mahmoud Sehili

←Retour

Mahmoud ShiliNé à Tunis en 1931 et décédé le 10 octobre 2015, est un artiste peintre. Il a fait des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Tunis (1949-1952), puis à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (1953-1960), avant d’enseigner lui-même à l’Ecole des Beaux-Arts de Tunis de 1960 à 1980.

D’un père pêcheur, passionné de musique, il a apprivoisé le luth. Par sa mère qui fabriquait des broderies et des tapis il a appris les couleurs. «Ma mère a éduqué mon œil et mon père a éduqué mon oreille. Si je n’avais pas été peintre, j’aurais été musicien». L’Artiste a passé toute son enfance dans le vieux Tunis et a été éduqué dans un milieu mystique de vieille souche tunisienne.

Toutes ses toiles s’unissent autour d’une même énergie, la lumière. Cet univers vient se renforcer avec la présence de la mer et l’appel du désert. La terre maghrébine est le terreau fertile de son univers pictural et sa peinture, entre figuratif et abstrait, retranscrit sa culture et ses origines.

Mahmoud Shili tableauIl a co-fondé en 1975 la Galerie  Irtissem, au centre-ville de Tunis, dont il a assuré la direction pendant de longues années. Il y assurait une animation artistique de qualité et il a contribué à former de nombreux jeunes peintres devenus par la suite de grands artistes.

Il a reçu plusieurs prix nationaux et internationaux, dont ceux de Chicago en 1961, Stockholm en 1963, Milan en 1964.

En 1963, Il reçoit le prix de la ville de Tunis.

Expositions :

  • Washington, New York, Chicago 1961, Stockholm 1963,
  • Biennale de Paris 1961, 1963, 1965,
  • Milan 1964 (1er prix et médaille d’or),
  • Londres 1964, Cagnes-sur-Mer (prix du meilleur tableau),
  • Paris, Exposition «Six peintres du Maghreb» 1966,
  • Tunis, Expositions à l’Ecole de Tunis 1961 et 1965,
  • Tunis, Exposition « Monotypes » 1965,
  • «Les Miroirs» Galerie municipale de Tunis 1967,
  • «Algérie» Galerie de l’information, Tunis 1972,
  • «Le Soudan» Galerie Irtissem, Tunis 1978,
  • «Sidi Bou Said» Galerie Cherif Fine Art, Sidi Bou Saïd 1980,
  • «Medina de Tunis» Galerie Cherif Fine Art, Sidi Bou Saïd 1981,
  • «Maroc» Galerie Gorgi, Tunis 1984,
  • Théâtre du Rond Point, Paris 1986,
  • Galerie des Arts Centre Jamil, Tunis 1988,
  • Galerie Cherif Fine Art, Sidi Bou Saïd 1991,
  • Europ’Art, Genève 1992, Exposition Universelle de Séville 1992, Galerie Eocène, Paris 1992.

Références : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mahmoud_Sehili

http://www.tunisiartgalleries.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3143:mahmoud-sehili&catid=27:tagstoryhistoire-de-lart-et-de-lartiste&Itemid=21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.