Ali Mosbah

←Retour

Ali Mosbah, écrivain. Il vit à la frontalière entre le Cambodge, le Laos et la Thaïlande. Il est une figure à part dans le panorama littéraire arabe.

Après avoir suivi, au milieu des années soixante-dix, des études en sciences sociales à l’Université René-Descartes à Paris, Ali Mosbah est rentré dans son pays où il enseigne pendant quelques années le français dans les lycées et collèges de Tunisie. Ayant perdu ses illusions, il décide de partir volontairement en exil.

C’est en Allemagne, à Berlin précisément, que Ali Mosbah s’installe pour se consacrer exclusivement à l’écriture. 

Il s’est essayé également à la traduction. A ce jour, cinq ouvrages traduits de l’allemand vers l’arabe sont parus.

Lauréat du prix de littérature de voyage pour «Mudun wa Wujûh», «rahalât ilâ turkiyya», «wal Maghrib wal Burtughâl».

«Atypique, exigeante et corrosive, l’écriture romanesque d’Ali Mosbah, porte, comme on dit d’une certaine littérature sud-américaine, les stigmates d’une «préoccupation du fait national». D’une fulgurante vivacité, elle use de l’achronie, allègrement indifférente au temps et aux époques historiques, et restitue à travers des mises en scène flamboyantes et carnavalesques, les stridences et les silences de l’histoire de sa patrie».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.