Ali Bergaoui

←Retour

Né en 1957 à Monastir, est un artiste peintre et calligraphe. En 1976, il obtient son diplôme de l’Ecole Supérieure de Dessin Appliqué à Paris. Dès 1978, en parallèle de ses études, il participe à des expositions collectives à Paris puis rentre en Tunisie.

Il obtient des médailles d’or au festival de Mahrès.

Il a participé aux journées internationales d’arts plastiques de Monastir (1ère et 2e session) ainsi qu’aux Journées méditerranéennes d’arts plastiques de Sousse (de 2001 à 2003).

Il utilise subtilement la calligraphie arabe pour mettre en avant l’architecture arabo-musulmane.

Portraitiste :

Ali Bergaoui

portrait de Kheireddine Pacha

Il réalise de magnifiques portraits. On peut citer quelque uns :

  • «Habiba M’sika» (1898-1930),
  • «Ali Ben Ghdhahem» (1814-1867), leader populaire de l’insurrection de 1864 contre le Bey Mohamed Sadok,
  • «Jugurtha» (160-104 av. J.-C),
  • Il a également sculpté le buste de Bourguiba, installé près du Mausolée Bourguiba à Monastir, (et récemment, il a participé à sa restauration)
  • D’autres portraits notamment ceux de Amilcar, Hannibal, Asdrubal, Elyssa, Ibn Khaldoun, Ali Riahi, Saliha, Bchira Ben Mrad…

Parmi ses oeuvres, on notera les nombreux portraits des femmes qui se sont distinguées dans différents secteurs à travers l’histoire de la Tunisie ancienne et contemporaine.

Il s’est imposé comme le meilleur portraitistes tunisiens.

Très précis, le trait de Bergaoui restitue des portraits pleins de vérité dans une proximité véritable avec la technique photographique.

Il explique lors d’une interview, avoir effectué des études approfondies sur le parcours de ces figures féminines de l’histoire de la Tunisie pour en donner «une image plus au moins réelle».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.