Abdelhamid Khraïef

←Retour

Né à Nafta en 1950 et décédé en octobre 2004, est un poète et écrivain. Issu d’une famille très portée sur l’esthétique du mot et du vers, par ses deux oncles Mustapha et Béchir Khraïef. C’est après ses études primaires, qu’il rejoint ses oncles dans la Médina de Tunis, qui vont l’inscrire au Lycée Alaoui. Après le baccalauréat, il ne fera qu’un bref passage à la faculté, son père étant décédé, il est obligé de travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. Il travaille alors au ministère de l’Information. Arrivé dans la capitale avec une plume frondeuse, il travaille au journal Erraï où il s’attaquera avec virulence à toute atteinte à la liberté et au progrès social.

Vers la fin des années 1980, il rédigea un article virulent qui aboutira à son licenciement du Ministère de la Culture. Du coup, vont exploser ses dons de poète, parolier et dramaturge. Il se découvre une vocation de producteur d’émissions qu’il va mettre au service de la radio tunisienne. Parmi ses émissions, «Voyage à bord du mot», «Mers sans plages» et une série pour enfant intitulée «Contes universels». Il écrira également pour la Télévision tunisienne «Le livre du Sahara» et «Le livre de la mer», qu’il couronnera par une série télévisée, «El F’daoui», sur une mise en scène de Youssef  Yahiaoui.

Abdelhamid Khraief Abdelhamid Khraïef était considéré comme «‘le littérateur complet» : tour à tour comédien, metteur en scène et dramaturge. pour le théâtre, il est auteur de «La princesse des mers» sur une mise en scène de Farhat Jedid.

Parmi les plus importants articles de presse qu’il avait écrit, on peut citer: «Les festivals d’été dans le jeu politique», «La crise de la chanson tunisienne», «L’école tunisienne de l’art, élimine l’école d’élite», «Procès de l’esprit avant-gardiste en Egypte», «Le théâtre pour enfants ne doit pas être moralisateur».

Il laisse un important recueil de poèmes, mais aussi des poèmes inédits que Noureddine Bettaïeb a eu le mérite de reproduire dans un ouvrage intitulé «Abdelhamid Khraïef, sa vie et son oeuvre littéraire et journalistique» comportant des manuscrits de la main même du poète.

Références : Abdelhamid Khraïef, sa vie et son œuvre littéraire et journalistique», de Noureddine Bettaïeb, 264 pages, Dar Al Massar de diffusion et de distribution.

http://www.jetsetmagazine.net/culture/revue,presse/notes-de-lecture–abdelhamid-khraief–de-noureddine-bettaieb-le-bohemien-malgre-lui.21.11859.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *