Zina et Aziza

←Retour

Zina et AzizaZina et Aziza de leurs vrais noms Chedlia et Mhbouba Bouzaïane sont deux danseuses vedettes des années 1960-70. Issues des quartiers populaires de Tunis, au début des années 1950, elles ont commencé à se produire dans les cafés chantants de Bab Souika, notamment lors des veillées de ramadhan.

C’est Ismaïl Hattab, le père du folklore tunisien qui les a révélé au public. Il les intégra au sein de son ballet de la troupe folklorique. Puis, ce fut au tour de Hamdi Laghbabi le maître incontestable de la danse folklorique qui les prit sous sa coupe. Au même moment, Ridha Kalaï avait sa propre troupe «El Manar» à Bab Souika. Ridha Kalaï avait l’habitude de commencer ces galas publics et fêtes privées par deux morceaux de musique empruntés à Mohamed Abdelwaheb et intitulés, l’un Zina et l’autre Aziza.

Quand elles ont rejoint Ridha Kalaï, il leur a donné les noms d’artistes Zina et Aziza en référence aux deux morceaux de musique de Abdelwahab.

Elles ont sillonné le monde et ont été les fidèles ambassadrices de la danse folklorique tunisienne. Elles ont participé à de nombreux festivals à travers tout le pays.

Leur dernière grande prestation c’est faite à l’occasion du spectacle La Nouba, en 1990 sur la scène de l’amphithéâtre de Carthage.

Zina avait joué dans «Goha», le film de Jacques Baratier, aux côtés de Claudia Cardinale et Omar Shérif, un film présenté en 1958 au festival de Cannes.

Zina avait plusieurs fois fait la une et la couverture des journaux et des revues féminines des années 1950. Zina décèdera le 25 juin 2003.

Références : La Presse du 31 juillet 2003 M. Bouamoud – https://www.youtube.com/watch?v=pMh3GxWyi1Q

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *