Taïeb Louhichi

←Retour

Taïeb LouhichiNé le 16 juin 1948 à Mareth et décède le 20 février 2018, est un réalisateur. Il suit des études de lettres puis obtient un doctorat en sociologie. Il se tourne vers le cinéma à l’Institut de Formation Cinématographique et à l’École de Vaugirard de Paris.

Il tourne plusieurs courts métrages parmi lesquels figurent : «Mon village, un village parmi tant d’autres», lauréat du Tanit d’or aux Journées Cinématographiques de Carthage de 1972, et «El Khammès» (Le Métayer), primé dans de nombreux festivals en 1976.

En 1982, son premier long métrage, «L’Ombre de la terre», reçoit plusieurs prix dont le prix du meilleur scénario et la manivelle d’or au FESPACO ; il est également primé à la Semaine de la critique à Cannes.

En 1989, il tourne «Layla ma raison» qui est sélectionné en compétition officielle à la Mostra de Venise et obtient en 1991 le Prix du public au premier Festival du cinéma africain de Milan.

Il est victime en 2006 d’un accident de la route aux Émirats arabes unis où il devait présider le jury d’un festival local ; il y perd l’usage de ses membres.

Il tourne un documentaire en 2011, «Les gens de l’étincelle» sur les protagonistes de la révolution, et achève un long métrage, «L’enfant du soleil».

Filmographie

  • 1970 : Masques (court métrage)
  • 1971 : Loge d’artiste (court métrage)
  • 1971 : Le Cri de pierre (court métrage)
  • 1971 : Labyrinthes (court métrage)
  • 1972 : Mon village, un village parmi d’autres (documentaire)
  • 1973 : Ziara ou visite à l’aïeul marabout (court métrage)
  • 1975 : El Khammès (court métrage)
  • 1977 : Le Temps d’apprendre (documentaire)
  • 1978 : Carthage an 12 (court métrage)
  • 1982 : L’Ombre de la terre (long métrage)
  • 1983 : Gabès, l’oasis et l’usine (documentaire)
  • 1987 : Gorée, l’île du grand-père (documentaire)
  • 1989 : Layla ma raison (long métrage)
  • 1992 : Écrans d’Afrique (documentaire)
  • 1994 : Kër Jo Ouakam (documentaire)
  • 1994 : Le chant du Baye Fall (court métrage)
  • 1998 : Noces de lune (long métrage)
  • 1999 : La Force des petits (vidéo-film)
  • 2000 : Le Fils d’Oumou Sy (vidéo-film)
  • 2003 : La Danse du vent (long métrage)
  • 2012 : Les gens de l’étincelle (documentaire)Taïeb Louhichi "L'enfant du soleil"
  • 2013 : L’Enfant du soleil (long métrage)

Synopsis Enfant du Soleil : Deux garçons et une fille s’introduisent dans une maison, après une nuit de fête. Ils s’installent, jusqu’au moment où ils découvrent une présence, celle du maître des lieux, attelé à son bureau. Là commence la vraie histoire du film: une quête à la fois personnelle et générale, à propos de l’identité.

Références : son site http://www.taieblouhichi.com

https://fr.wikipedia.org/wiki/Taïeb_Louhichi

http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=4312

https://vimeo.com/93235870

– Hommage à Taïeb Louhichi (JCC 2012)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.