Souad Ben Slimane

←Retour

Souad Ben SlimaneNée le 13 mars 1960 à Tunis, elle est auteure, comédienne et réalisatrice. Diplômée en journalisme et en sciences de l’information, elle a suivi une formation à la Fondation européenne des métiers de l’image et du son (FEMIS) à Paris, spécialité : les techniques du cinéma et de la vidéo (Paris 1991) et l’écriture du scénario (Montpellier – 1992).

Dream City

Dream city

Dès son plus jeune âge, elle multiplie les expériences au théâtre : Théâtre Organique, actuellement Théâtre El Hamra, à El Teatro et au sein d’une compagnie italienne, la Linea de Confine.

Puis au cinéma, avec les réalisateurs Nouri Bouzid et Amalia Escriva.

En 2005, elle co-réalise avec Nejib Belkadhi le court métrage «Tsawer».

Elle a été en 2008, la 2è vice présidente de l’Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique de Cinéma (ATPCC).

En 2010, elle crée «Forsa la touaad» (bonne occa’s), un stand up comédie mis en scène par Sofiane Ouissi.

Depuis 2007, elle participe régulièrement au festival Dream City à Tunis : lors de l’édition 2012, elle signe notamment «Fin de série», où elle se met dans la peau d’une prostituée (présenté l’année suivante à Marseille dans le cadre de MP2013).

En avril 2014, elle réalise, avec Alia Sellami, une performance intitulée «Les Sisyphes».

Alia Selami En 2015, elle présente le spectacle «Fragments d’une Tunisie contemporaine» au MuCem :

« Entre la musique, les chants et les mots, une immersion dans la Tunisie post révolutionnaire et l’imaginaire de deux artistes : Alia Sellami (chanteuse lyrique, compositrice expérimentale) et Souad Ben Slimane (comédienne-auteur). Dans ce spectacle, à la fois concert, performance et installation sonore, elles racontent leur « petit pays » qu’est la Tunisie. Tel qu’il était à leurs yeux, tel qu’il est devenu après la Révolution du 14 janvier et les élections d’octobre 2011. « L’autre et moi », c’est l’une et l’autre, nées chacune dans un milieu différent, dans une Tunisie différente. Deux facettes d’une même pièce. Alia, Souad et vice versa.

L’une écrit des textes sur ses états d’âme en cette période de transition, glissante et pénible ; l’autre les détourne en musique et chants. La pièce va au gré de leur humeur : parfois nostalgiques, parfois rêveuses ou naïves, mais souvent cinglantes et tranchantes ».

Références : http://www.mucem.org/fr/artiste/souad-ben-slimane

https://vimeo.com/13518164

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.