Sophia Baraket

←Retour

Sophia BaraketSophia Baraket est photographe.  A 18 ans, elle s’installe à Paris pour étudier dans une école internationale de photographie. Lors d’un stage à Magnum Photos, elle se plonge dans les archives historiques et se familiarise avec l’œuvre de grands photographes.

De retour à Tunis en 2005, elle organise des événements et des expositions auxquels elle participe elle-même.

En 2010, alors qu’elle se trouve en Californie, elle participe à un projet sur les nombreux tabous de la société américaine, revenant juste à temps pour commencer à couvrir la révolution tunisienne.

Sophia Baraket-photo

Ras Jedir – Photographie Sophia Baraket

Lorsque la révolte éclate en Libye elle est la première photographe tunisienne à se rendre à Ras Jedir, à la frontière tuniso-libyenne pour couvrir l’exode des réfugiés.

En mars 2011, elle est recrutée pour le projet « Artocratie : Inside-Out » de JR, le photographe français underground à ses débuts et aujourd’hui reconnu dans le monde entier.

Sophia Baraket travaille sur des thèmes d’actualité, comme le projet «Childhood’s mothers» entrepris en Ouganda : un chassé croisé d’histoires d’enfants se retrouvant mères du jour au lendemain.

«Les Faire ailleurs», est l’histoire des déchets occidentaux échoués en Afrique du Nord. Il a été sélectionné en 2011 par la Biennale Africaine de la Photographie de Bamako (Mali).

En 2013, elle a rejoint le collectif Afreekyama.

Références : http://storiesofchange.worldpressphoto.org/fr/storytellers/sophia-baraket

http://www.voicesofyouth.org/fr/posts/la-revolution-tunisienne-vue-par-la-photographe-sophia-baraket

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *