Slaheddine Haddad

←Retour

Slaheddine HaddadNé le 1er mai 1943 à Menzel Bourguiba est un poète francophone. Auteur de quelques dizaines de publications, plaquettes et recueils. Il aborde une poésie orientée essentiellement vers l’anodin et l’insignifiance. En 1971, il est diplômé d’histoire (Paris VIII) et vit actuellement en Tunisie.

Il a obtenu le prix international de la Poésie Francophone Yvan Le Goll en 1999. Il a prit part à de nombreux festivals dont «Le Printemps des poètes».

Recueils de poésie :

  • Paroles dans l’ocre et le bleu, Cérès Editions (Tunis), 2002
  • Carnets ichkeuliens,Médiacomm (Tunis), 2003
  • Rituels de chaleur et de ruissellement, Polder (France), 2003
  • Les auto-stoppeurs, Contraste Editions, (Tunis), 2005
  • Petites initiations au doute, Encres Vives, (France), 2005
  • La retraite du sel suivi de Lieux-dits, lieux-tus, Encres vives, (France),
  • A la Goulette une autre envie de petite Sicile, paru en 2011, Editions arabesques.

Présentation de l’éditeur : «Poèmes dédiés à la Goulette, banlieue de Tunis où vit le poète, et à laquelle il voue un amour inconditionnel. Promenades dans les rues anciennes, arômes de café, évocation de souvenirs italiens, parfums maritimes»

  • L’autre bout des choses 2012, recueil de poèmes. Extraits :

D’où nous vient cette conviction

De savoir avancer sans trébucher ?

Déjà enfants, nous avions

Appris à enfanter, à comprendre

Que la brume déjà nous  enveloppait

Pourtant

Le temps était fait d’épaisseur creuse,

Le rire d’éclats évanescents.

Et moi,

Je ne voulais croire, qu’à la beauté permanente

 Marre des montres qu’on remonte

Comme pour exciter le temps !

  • – Vies et visages démodés 2012, Editions Arabesques
  • – Au nom du temps je vous arrête, paru en 2012. Présentation de l’éditeur :  «Un poète vit la proximité d’une révolution à sa manière et il tient à rapporter ce témoignage avec tout le recul qu’il peut y mettre. En Tunisie, où la sécheresse est une des composantes du climat, les oueds invisibles ont longtemps été alimentés par les larmes du peuple. La Révolution du 14 janvier 2011 a ramené la pluie dans nos champs et nos plantations. Nous souhaitons que cela dure et que ça n’en finisse plus, dussions-nous faire preuve d’insolence ! Plus de 80 photos toutes de l’AFP illustrent ce livre qui retrace l’épopée de la révolution tunisienne depuis son déclenchement le 17 décembre 2010 jusqu’à la célébration de son premier anniversaire le 17 décembre 2011».
  • – La colère du peuple des fourmis, paru en 2013. Extraits : «Ce matin-là, au fond de la fourmilière, alors que tout était calme, la Reine-fourmi fut réveillée par une délégation de fourmis travailleuses, venues avec l’intention d’obtenir une audience. Le but de cette visite était de déposer une plainte. La Reine-fourmi, étonnée par ce dérangement inhabituel, accepta avec indulgence de les écouter. « Chère Reine, » dit l’une des fourmis travailleuses : « Nous sommes venues dans notre inquiétude au nom de nos soeurs vous informer que depuis une semaine, nous n’osons plus mettre les pattes hors de la fourmilière, à cause du chant désobligeant des cigales».

extraits de Carnets Ichkeuliens :

Adossé à l’effritement du mur, j’observe le vol intermittent des oies cendrées. Il y a comme une immense brume au dessus du lac, de petites vagues baveuses à mes pieds et un père et une mère qui s’inquiètent à la maison. (…) Alors que dire de ce qui me retient ici? Est-ce l’évaporation des mots que j’essaie en vain de contenir ou l’infini d’un horizon dont je cherche la fuyante expression?

Face aux choses qui se dérobent à mon pouvoir, je ne peux finalement me décider à partir ou à rester. Il me faut pourtant trouver sans faillir, essayer d’être fidèle à moi-même plus que d’habitude car c’est de cela qu’il s’agit. (…)

Anthologies :

– Anthologie de la Poésie Tunisienne, Revue Bulle, n°5-6, France, 2005

– Poètes tunisiens, Revue Traversées, n°30, Belgique, 2002

– Poètes tunisiens d’expression française, Revue de la Maison de Poésie de St Quentin en Yvelynes, 2006

Ouvrages collectifs

– Cent numéros dans le siècle, Décharge 100, décembre 1998

– Détours par les montagnes, Gros-Textes/Alpes Vagabondes n°36

– Naissance(s), Anthologie poétique d’expression française d’Afrique et de France; L’Epi de seigle, 2006

Référence : http://www.africultures.com/php/index.php?nav=personne&no=23521

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *