Samir Ayadi

←Retour

Samir AyadiNé le 24 avril 1947 à Métouia et décédé le 31 mai 2008 à l’Ariana (Tunis), est un dramaturge, écrivain, metteur en scène, acteur et scénariste tunisien. Il a joué un rôle éminent dans la création du mouvement littéraire « Ettaliaa » (l’avant garde) tant au niveau de l’écriture, de la critique que de l’innovation dans le domaine de la littérature narrative en général.

Il a étudié au lycée Khaznadar où il obtient son baccalauréat en 1966, puis à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Tunis. Il rejoint par la suite le Ministère des Affaires culturelles en tant qu’animateur avant d’être nommé directeur de la Maison de la Culture Ibn-Khaldoun puis de la maison de la culture Ibn-Rachik.

Il écrit son premier texte pour une troupe de théâtre de marionnettes. Il n’a jamais cessé d’écrire et de publier durant trente deux ans. Plusieurs de ses nouvelles ont été regroupées dans ses publications dont on peut citer : «Sakhab Essamt», «Kadhalika Yaktouloun el Amal», «Zaman Ezzakharef» et «Hadir el Echq fel Ashar».

Il est aussi l’auteur d’un très grand nombre de pièces de théâtre dont :

  • «Ras El Ghoul»,
  • «El Jazya El Hilaliya»,
  • «Atchan ya Sabaya»,
  • «Elissa» (Didon),
  • «Sindbad»,
  • «Sabra»,
  • «Une nuit à La Goulette»,
  • «Taht Essour»,
  • «Halawani Bab Souika»,
  • «Mondo».

Il en réalise certaines et travaille avec la plupart des troupes théâtrales, privées et publiques, comme la Troupe Théâtrale du Kef, la Troupe Théâtrale de Gafsa, El Teatro.

Il traduit par ailleurs des dizaines de pièces de théâtre mondialement connues telles que : «Mère Courage et ses enfants», «Les Bonnes» et «Antigone».

Il est directeur de rédaction du journal Culture, publié par le club littéraire de la Maison de la Culture Ibn-Khaldoun, le journal Al Massar, publié par l’Union des Ecrivains Tunisiens, et le journal La Vie culturelle, publié à l’époque par le Ministère des Affaires culturelles. Il préside également le Festival international de Carthage au début des années 1980.

Il est par ailleurs acteur dans plusieurs feuilletons : «Amwej», «Warda», «Matous» et «Ennes Hkeya», mais aussi scénariste dans «Bab El Khoukha».

Il joue dans des films comme «Et demain… ?» de Brahim Babaï et «Fleur d’oubli» de Salma Baccar, dont il écrit le scénario.

Il produit le film «Le Burnous» de Hamadi Arafa et «Fatma 75» de Salma Baccar.

Il était actif dans le tissu associatif comme membre de l’Association des Cinéastes Professionnels, de l’Union des Auteurs Professionnels, du Club de la Nouvelle et de l’Union des Ecrivains Tunisiens.

Référence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Samir_Ayadi

 

Une réflexion sur “ Samir Ayadi ”

  1. Ping : Mahmoud Tounsi - Répertoire des Artistes Tunisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.