Samia Achour

←Retour

Née à Kairouan, est une artiste peintre (figuratif). Dès son jeune âge, elle a été initiée aux arts plastiques. Nièce d’un passionné de sculpture, elle passait ses après midi à regarder son oncle dessiner puis donner vie à ses dessins en les sculptant. jusqu’au jour où il lui proposa d’apprendre à dessiner tout en la guidant, la conseillant, la corrigeant. Elle s’inscrit à des cours de peinture chez « Monsieur Sylvain », comme elle aime à l’appeler. Sylvain Montoleone, auquel elle sera toujours reconnaissante autant pour la qualité de son enseignement que pour son apport artistique et spirituel. Il lui a appris que toute œuvre était une partie de l’artiste, l’expression de son être, la voix de son âme.

Elle a fait de la peinture non seulement une passion, mais aussi une thérapie. Pouvant toujours compter sur l’œil bienveillant de « Monsieur Sylvain », qui reste la première personne à laquelle elle montre ses toiles.

Samia Achour peinturePeinture à l’huile et à l’acrylique : «Je suis toujours entre le figuratif et l’abstrait, j’ai une préférence pour l’huile, mais j’aime aussi les techniques mixtes comme le mélange huile-acrylique».

Elle possède un atelier, « Bella Terra », où elle peint à partir de la technique du Raku, un art ancestral japonais. Les pièces doivent être cuites entre 960° et 1100° afin que les émaux de Raku fondent et se vitrifient. Une fois l’émail parvenu à la température désirée, on ouvre le four et à l’aide de grandes pinces métalliques, on extrait une à une les poteries que l’on met en contact avec de la paille ou de la sciure de bois dans un récipient que l’on ferme pour obtenir l’enfumage. Les pièces sont ensuite mises dans un récipient plein d’eau pour la fixation de la fumée.

«Mon Voyage dans le Monde Magique de la Céramique a débuté en 2005, date d’ouverture de mon atelier « Bella Terra ». Depuis je ne cesse de vivre des moments passionnants : de mon contact avec la terre jusqu’à la réalisation de l’oeuvre. L’oeuvre est alors le fruit de la fusion de 3 matières vivantes : terre, eau et feu. J’ai opté pour la technique du Raku car elle donne des effets particuliers à la pièce. Le résultat final est aléatoire et chaque pièce est unique».

Expositions personnelles :

  • 1995 – Hotel Yadis Djerba
  • 1996 – Golf Carthage de la Soukra
  • 2001 – Galerie Sidi El Bahri Sidi Bou Saïd
  • 2004 – Sophoniste Carthage
  • 2005 – Golf La Soukra
  • 2006 – Le Damier
  • 2006 – Le Golf La Soukra
  • 2006 – A Nice Westminster
  • 2006 – El Hotel El Hamara Sousse
  • 2008 – Golf La Soukra
  • 2010 – Galerie Samia Achour La Soukra
  • 2013 – Galereie Semia Achour La Soukra

Expositions collectives :

  • 2004 – Sophoniste Carthage
  • 2005 – Lions Club
  • 2006 – Le Golf La Soukra
  • 2007 – Lions Club
  • 2007 – ST Tropez au Lavoir Vasserot
  • 2008 – Hotel El Mouradi Gammarth
  • 2009 – Le Damier
  • 2012 – Galerie Semia Achour La Soukra

Depuis septembre 2010, elle possède sa propre galerie  «Galerie Semia Achour», qui acceuille des artiste de différentes disciplines : peinture, sculpture et autres. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.