Ridha Zili

←Retour

Ridha ZiliNé le 3 juin 1943 à Monastir et décédé le 17 avril 2011, est un photographe et poète. Il est considéré parmi les pionniers de l’art photographique en Tunisie. Plusieurs de ses clichés sont préservés aux archives de la Bibliothèque Nationale de Tunisie. 

En 1961, il travaille à la Société Nationale d’Edition et de Distribution en tant qu’assistant du journaliste et photographe Pierre Olivier.

En s’associant en 1967 à Mustafa Bouchoucha, ils créent le service photographie du Ministère de la Culture ainsi que la Photothèque Nationale.

Il devient en 2002 professeur de photographie à l’Institut Supérieur du Patrimoine à Tunis.

De 1969 à 2010, il organise plusieurs dizaines d’expositions photographiques en Tunisie et à travers le monde (Égypte, Algérie, Hongrie, Allemagne, Maroc, Irak, Qatar, Canada, Espagne, Azerbaïdjan, Moldavie, Russie et Libye).

Témoin essentiel du mouvement théâtral tunisien, il a suivi les Journées Théâtrales de Carthage (JTC) depuis leur fondation.

Premier prix de photographie en 1985 et récipiendaire de l’Ordre du Mérite culturel en 1994.

L’écriture de Zili est fortement influencé par son travail en tant que photographe, en particulier dans sa conception de l’image. Il est bilingue (arabe, français) et opte pour l’écriture en français.

En 1967, il édite son premier livre de poésie, «Ifrikya ma pensée», aux éditions Pierre-Jean Oswald basées à Honfleur.

Ouvrages et revues illustrés :

  • Art d’Afrique, vol. I, n°3, 1968
  • Atout cœur par Pierre Olivier, éd. Maison tunisienne de l’édition, Tunis, 1972
  • Mort-Dieu de Carthage, ou les stèles funéraires de Carthage par Jean Ferron, éd. Librairie orientaliste Paul Geuthner, Paris, 1975
  • La Vie culturelle (revue), éd. Ministère des Affaires culturelles, Tunis, 1975-1991
  • Les Grandes civilisations disparues, éd. Sélection du Reader’s Digest, Tunis, 1980
  • De Carthage à Kairouan. 2 000 ans d’art et d’histoire en Tunisie, éd. Association française d’action artistique, Paris, 1982
  • Kairouan, éd. Agence nationale du patrimoine, Tunis, 1991
  • Guide de la tapisserie en Tunisie, éd. Office national de l’artisanat, Tunis, 1992
  • Les Palais du Bardo, éd. Assemblée nationale, Tunis, 1993
  • Encyclopédie de la Tunisie, éd. Beït El Hikma, Carthage, 1994
  • La Mosquée Ezzitouna par Abdelaziz Daoulatli, éd. Ministère des Affaires culturelles, Tunis, 1996
  • La Femme tunisienne à travers les âges, éd. Ministère des Affaires culturelles, Tunis, 1997
  • Sfax : la région, une nature domptée par Ali Zouari, éd. Cérès, Tunis, 1997
  • Zoubeir Turki, éd. Apollonia, Tunis, 2000
  • La Manouba. La magie du passé, éd. Comité culturel régional de La Manouba, 2002

Un prix porte son nom au Salon International de la Photographie : Le prix Ridha Zili

Référence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ridha_Zili

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.