Raouf Ben Amor

←Retour

Raouf Ben AmorNé le 24 décembre 1946 à Tunis, est un acteur. Raouf Ben Amor est l’un de ces acteurs qui a grandi dans la magie du quartier El Halfaouine, carrefour incontournable pour les artistes, les troubadours et les chanteurs de l’époque. C’est là qu’il découvre le cinéma et qu’il cultive son goût pour l’art. Après un baccalauréat littéraire, il poursuit ses études supérieures à la Faculté des Lettres de Tunis, en section Anglais, et adhère en parallèle au Centre Dramatique Universitaire où il y joue une pièce qui reçoit en 1969 le premier prix au Festival International du Théâtre Universitaire à Istanbul. Il continue ses études supérieures à City Literary Institute de Londres et enrichit son expérience à travers le théâtre anglais.

Au théâtre : De retour en Tunisie, il intègre en 1972 le « le nouveau théâtre » de Gafsa, fondé par Fadhel Jaziri, Fadhel Jaïbi, Mohamed Raja Farhat et Mohamed Driss. Il y joue le rôle de Jha dans la pièce «Jha wal charq al Hair» et dans «Borni wal Atra».

Il participe par la suite à plusieurs expériences théâtrales : Théâtre Phou avec Raja Ben Ammar et Moncef Sayem (1980), le Théâtre-Cinéma «Tamthil Klem» avec Taoufik Jebali, puis le Théâtre National Tunisien avec «Iaïchou Shakespeare».

A El Teatro, (fondé par Taoufik Jebali et Zeyneb Farhat) il monte sur les planches avec «Mémoire d’un dinosaure» et la série théâtrale de onze épisodes baptisée «Klem Ellil».

Raouf Ben AmorAu cinéma : En 1971, il joue dans le film « Et demain… ? » de Brahim Babaï, puis dans une série de films étrangers tournés en Tunisie :

  • 1977,  «Jésus de Nazareth» de Franco Zeffirelli
  • 1980, «C’est pas moi, c’est lui» de Pierre Richard
  • 1986, «Pirates» de Roman Polanski
  • 1988, «Frantic» de Roman Polanski
  • 1989, «La Barbare» de Mireille Darc
  • 1990, «Mort subite» produit par la Rai Due
  • 1991, «Écrans de sable» de Randa Chahal Sabbag produit par Tarak Ben Ammar
  • 1992, «Poppy Crew»
  • 1997, «Tangiers Cop».

Il est également à l’affiche de films tunisiens dont:

À la télévision : Raouf Ben Amor figure dans la majorité des séries télévisées tunisiennes :

  • 1989, « Les Gens »
  • 1990, « Quelle histoire » de Hamadi Arafa
  • 1992, « Confession de la dernière pluie »
  •  1994, « Warda »
  • 2013, « Layem » de Khaled Barsaoui
  • 2014-2015, « Naouret El Hawa » de Raouf Berhouma, et bien d’autres séries et téléfilms.

Il apparaît dans des spots publicitaires pour Tunisie Télécom.

Décorations : Il a été fait Officier des Arts et Lettres en 1990, Prix National des Arts et Lettres en 1997, Commandeur de l’Ordre du Mérite Culturel en 1999.

Il a été membre du conseil d’administration du Centre Culturel d’Hammamet ; membre de la Commission Consultative du Théâtre National Tunisien ; Directeur du Tabarka Jazz Festival (1978) ; Président de la commission culturelle chargé du spectacle d’ouverture et du programme culturel de la coupe d’Afrique des nations organisée à Tunis (2004) ; Président de la commission culturelle chargé du spectacle d’ouverture de la championnat du monde de handball organisée à Tunis (2005) ; Directeur du Festival international de Carthage (2005) ;

Membre de plusieurs commissions du ministère de la Culture.

Références : https://fr.wikipedia.org/wiki/Raouf_Ben_Amor

http://www.jeuneafrique.com/94069/archives-thematique/raouf-ben-amor/

http://www.raoufbenamor.siteweb.tn/photos.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.