Ouanès Kraïm

←Retour

Né le 18 janvier 1922 à Sfax, est musicien. Dès son jeune âge il aimait écouter Abdelwaheb et pour s’exercer à la musique, il bricole une sorte de luth avec un morceau de bois et du fil de fer. Son père, finit par lui acheter une mandoline et lui trouve un professeur qui lui enseigna le solfège et le violon. Après des études à l’institut des officiers de la marine à Alger, il regagne Sfax où il devient employé des travaux publics en 1938 tout en suivant ses cours de musique. Il commence à écrire les paroles de chansons et compose la musique de la pièce «Aïcha Kadra» qui émerveilla Chafia Rochdi, l’héroïne de la pièce.

Il est souvent sollicité par les troupes de théâtre comme Ennajem Ettamthili, Ali Hilal, Annahda al Asria et d’autres, pour lesquelles il compose la musique de leurs pièces.

Avec le soutien du poète Mokhtar Hachicha , il enregistre des chansons mémorables à Paris.

De retour à Tunis, en 1956, il intègre la Maison de la Radio Tunisienne et compose la musique de chansons pour de grandes vedettes comme Ismahan avec «Bkhaterek ya habibi», «A la choukou al ward habitou» pour Hassiba Rochdi, «Ettouba» pour Safia Chamia, «Sidi El Ghala» pour Youssef Temimi, «Ma sala» pour Naâma, «Argoub el Khir» pour Oulaya, «Zitoun» pour Ahmed Hamza, «Rajaa Lak» pour Hédi Kallel et «Ayoun soud» pour Aicha.

Ont également chanté sur sa musique : Chedly Anouar, Taoufik Naceur, Mohamed Sassi, Ezzedine Eddir, Mohamed Lahmar, Mohamed Ferchichi.

Il a mis en musique des chansons enfantines, ainsi que des chansons humoristiques pour Hédi Semlali, Hamadi Jaziri, Mohamed Mourali, Mohamed Haddad et Ridha Hajem.

Références : http://www.lequotidien.tn/92027-tunisie-culture-les-immortels-de-la-chanson-tunisienne.html

http://phonotheque.cmam.tn/archives/collections/kraiem_bandes/dc/

http://mc-editions.blogspot.fr/2007/09/les-immortels-de-la-chanson-tunisienne.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.