Noureddine Kasbaoui

←Retour

Né le 29 janvier 1931 à Tunis et décédé en 1996, est un acteur et metteur en scène. Il commença à jouer dans la troupe de théâtre de son école.

Il joua dans «Saladin» aux côtés de Hamda Ben Tijani, et dans «Akibatou el khamr» (Les conséquences de l’alcoolisme) aux côtés de Allala Sfaïhi.

Il quitta l’école et travaille pour subvenir aux besoins de sa famille. Après son travail, il continuait de fréquenter les troupes théâtrales de l’époque, à commencer par Al Kawkab Attamthili. Puis il intègre l’Ecole Dramatique en suivant les cours du soir.

Avec la troupe de Tunis :

1954-1955, il rejoint la prestigieuse troupe théâtrale de la Ville de Tunis, après avoir obtenu son diplôme d’art dramatique de L’Ecole de la Comédie Arabe.

Son rôle dans «Le marchand de Venise» deWilliam Shakespeare, adapté au théâtre, sera sa première rencontre avec Mouna Noureddine qu’il épousa plus tard.

Outre ses différents rôles au théâtre et au cinéma, il est aussi metteur en scène. C’est ainsi qu’il met en scène et adapte la pièce «Le Maréchal» (adaptation de «Le Bourgeois gentilhomme» de Molière).

Filmographie

Au cinéma :

  • Noureddine Kasbaoui "La ballade de mamelouk"«Goha» de Jacques Barratier avec Omar Sharif et Hassiba Rochdi (1957)
  • «Fi bled tararani» (Le réverbère) de Hamouda Ben Halima
  • «Al Moutamared» (Le rebelle) d’Omar Khlifi (1968)
  • «Sejnane» d’Abdellatif Ben Ammar (1974)
  • «Et demain» de Brahim Babaï (1972)
  • 1980 «C’est pas moi, c’est lui»
  • 1982 «La Ballade de Mamelouk» de Abdelhafidh Bouassida
  • 1984 «Besoin d’amour»
  • 1984 «Les baliseurs du désert» de Nacer Khemir
  • 1993 «Le Collier perdu de la colombe» de Nacer Khemir

Il compte également quelques participations à des films étrangers, comme «Les corsaires».

Télévision :

A la télévision, il joue dans le premier téléfilm produit par la chaîne nationale, «Zawbaâ fi fenjel» (Une tempête dans un verre d’eau) d’après une œuvre de Ali Douagi, réalisé par Abderrazak Hammami.

Il incarne le personnage de Hadj Klouf, puis il joue dans «Ejjoura ettaïba» (Le bon voisinage), un téléfilm en quatre parties du réalisateur Mohamed Hadj Slimène. Il joue également dans «Efhemni» (Comprenez-moi) d’Ali Mansour.

Metteur en scène :

Noureddine Kasbaoui met en scène et écrit plusieurs œuvres théâtrales parmi lesquelles :

  • «Al Moumathel arrabaâ» (Le quatrième acteur),
  • «El Khlaâ el mourra» (Amère villégiature),
  • «Le Maréchal»,
  • «Le poisson»,
  • «Une Nuit des Mille et Une Nuits»,
  • «Docteur Hakim»
  • «Le secret d’Al Hakem Bi Amr Allah».

Référence : http://www.babnet.net/kiwidetail-11483.asp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.