Nidhal Chamekh

←Retour

Nidhal ChamekhNé le 29 décembre 1985 à Dahmani, est artiste plasticien, peintre de formation. Il vit et travaille entre Paris et Tunis. Les quartiers populaires de Tunis où il grandit et les conditions sociales et économiques de son pays vont très vite avoir de l’impact sur son art, alors naissant. Son père, opposant de gauche, l’initie très vite à une pensée alternative et progressiste qui lui permettra de voir le monde avec des yeux sensibles à la beauté chaotique des quartiers et à la misère environnante.

En 2004, il s’inscrit à l’Institut Supérieur des Beaux Arts de Tunis, en première année d’art plastique et se spécialise en peinture. Il sort major de sa promotion. Durant ses études, il participe à plusieurs expositions. L’obtention de sa Maîtrise en Arts Plastiques lui permet de décrocher une bourse de mérite pour la Sorbonne où il continue ses études doctorales.

Nidhal Chamekh "De quoi rêvent les martyrs"

« De quoi rêvent les martyrs »

Tout en suivant son parcours universitaire, il continue à exposer à la fois en Tunisie et dans plusieurs villes d’Europe. A l’âge de 25 ans, Nidhal fait partie de ses talents très prometteurs, avec un style confirmé et une sensibilité remarquable.

Ses recherches questionnent l’aspect fragmentaire du langage plastique :

« La pratique artistique est pour moi un besoin vital, inexprimable, comparé à d’autres formes d’expression telles que la parole ou l’écriture. Il s’agit à chaque fois de réactiver la même question : Comment exprimer cet insaisissable qu’est la réalité ? Ainsi, à mon sens, le seul devoir d’un artiste est de créer de nouvelles formes capables de rendre compte du monde qui nous entoure et ainsi le dépasser. Sa tâche est d’autant plus difficile qu’il est amené à travailler avec des éléments existants ».

Il participe en 2015, à l’Exposition Internationale de la Biennale de Venise avec la série «De quoi rêvent les martyrs» et élabore une grande maquette architecturale imprimée en 3D. « La série De quoi rêvent les martyrs, est un ensemble de 18 dessins créés sur trois temps et en trois ans. Les dessins mêlent diverses techniques graphiques et confrontent plusieurs registres visuels, sociaux et formels, allant de l’expressivité aux schémas scientifiques ».

Son travail a été exposé au Centre National des Arts Vivants, Palais El Abdelliya (Tunis), puis, plus tard en France ainsi que dans d’autres pays d’Europe : la Galerie Talmart (Paris), Carrousel du Louvre, Institut du Monde Arabe, Gallery 34 (Paris), Galerie Primo Piano (Lecce), Palexpo (Genève), African Art Fair à New York de même qu’à Londres et Berlin.

Références : http://www.nidhal-chamekh.com/about/

http://biennaledakar.org/2014/spip.php?article109

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.