Nawel Skandrani

←Retour

Nawel SkandraniNawel Skandrani a commencé la danse à l’âge de cinq ans. Cette passion devient pour elle une véritable discipline qu’elle perfectionnera grâce à une solide formation au sein du Conservatoire National de Musique et de Danse de Tunis. A 17 ans, elle est lauréate du premier prix d’études chorégraphiques. Après avoir obtenu le troisième prix d’études pédagogiques de l’Académie Internationale de la Danse de Paris, elle entame sa carrière professionnelle d’abord en Italie puis se fait engager au Berkeley Ballet Theater aux Etats Unis.

Elle croyait ne jamais revenir en Tunisie puisqu’au-delà du conservatoire, rien n’était programmé dans le visage culturel pour l’épanouissement de sa carrière et surtout de sa passion. Un concours de circonstances, favorisé par Mohamed Driss, directeur du Théâtre National Tunisien, la pousse alors à retourner dans son pays en 1988. Pendant quatre années au Théâtre National, elle met en place une formation non seulement pour les danseurs dans le cadre de l’académie «Studio danse- théâtre» mais aussi pour les acteurs encore en méconnaissance de l’importance du travail sur le corps.

En 1992, elle est désignée par le Ministère de la Culture pour fonder le Ballet National Tunisien (BNT), institution qu’elle dirigera jusqu’en 1996. Sous sa direction, cette institution produira en quatre ans, 13 créations signées par des chorégraphes nationaux et internationaux. Elle créera également trois pièces pour le Ballet National Tunisien : «De la porte à la mer», «Didon-Elyssa», «D’encre et de sang».

A partir de 1997, elle entame une carrière de chorégraphe indépendante et réalise des pièces telles que :

  • «A la recherche du centre perdu»,
  • «Les gosses du quartier»,
  • «Corps complices»,
  • «Les étoiles filantes meurent en silence»,
  • «La feuille de l’Olivier»,
  • «ARTcè/seuLement»

ainsi que les chorégraphies de :

  • «Soirée particulière»,
  • «Grand ménage»,
  • «Jûnun/Démences» et
  • «Khamsoun/Corps otages».

Le célèbre metteur en scène Fadhel Jaïbi, avec qui elle a travaillé lors de la réalisation de ces œuvres, la surnomme «l’artiste citoyenne».

Depuis 2008, elle est directrice artistique du Studio Bambou, résidence d’artistes située dans la ferme Fourati (Boukrime au Cap Bon).

nawel-skandrani-eausecours

« EauSecours! »

Nawel Skandrani est aussi membre fondateur du bureau tunisien de l’Institut International du Théâtre, membre fondateur du Syndicat Tunisien des Arts Scéniques, membre des Conseils d’Administration du Young Arab Theatre Fund et du Fonds Roberto Cimetta.

Pour elle, la danse est une évidence : «il n’y a pas un art plus noble qu’un autre, il n’y a que l’émotion et le travail dans un espace où la frontière n’existe pas pour créer une œuvre authentique». Source : africatime.com

Spectacle «EauSecours !» est un spectacle chorégraphique multidisciplinaire. C’est une alliance entre la danse contemporaine, les arts visuels, la musique et le verbe, afin de créer une série de portraits de 13 jeunes danseurs en provenance de Tunisie, d’Algérie, de Palestine, d’Egypte, de France et du Brésil, pays où l’eau est déjà le cœur de tous les dangers. ils nous racontent leurs rapports à l’eau et sa préciosité. «EauSecours !» c’est aussi un hommage, à la Palestine et à ses artistes.

Références : http://tunis.hosting.kvinfo.dk/fr/expert-profile/nawel-skandrani

http://www.lepetitjournal.com/tunis/a-voir-a-faire/180831-danse-eausecours-de-nawel-skandrani

http://www.festivaldecarthage.tn/fr/album/20

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.