Nawel Ben Kraiem

←Retour

Nawel Ben KraïemNawel Ben Kraiem est une chanteuse, auteure/compositeur aux multiples expressions : arabes, française et anglais. Elle est née à Grenoble, au hasard d’une rencontre entre un père tunisien et une mère française qui y faisaient leurs études. A 3 ans, elle suit ses parents en Tunisie où elle se forge une âme d’artiste et de rebelle. Née de parents à la fois militants et amoureux d’arts, elle fait ses premiers pas dans des clubs de théâtre à Tunis. Son gros coup de cœur était pour les personnages de Koltès dont elle admire l’écriture poétique, crue et virulente à la fois. Ce n’est qu’au lycée qu’elle monte réellement sur scène en participant à des spectacles autour des poèmes de Jacques Prévert ou des pièces de théâtre telles que «L’Illusion comique» de Pierre Corneille.

Nawel Ben Kraiem -album -Son premier album sort avec le groupe Cirrus, «Mama please» (Iris Music/Harmunia Mundi) et obtient le prix de RMC doualiya à Alexandrie (en Egypte) décerné par RFI en 2008/2009.

Après une tournée avec le groupe Orange Blossom en 2009 (Bonzai music/ EMI), elle retrouve Rémy Laurent, guitariste de Cirrus et continue sa quête d’un univers personnel onirique et métissé dans les textes comme dans les sons.

Elle travaille depuis 2010 sur ce projet avec lequel elle a été dans la sélection Ile de France des découvertes du Printemps de Bourges en 2011. L’une de ses chansons lui a valu d’être invitée par la SACEM et l’ADAMI au Festival de Cannes 2011 dans le cadre des Jeunes Talents Cannes, pour la bande originale du film «Yasmine et la Révolution » de Karin Albou.

Elle a tourné avec sa formation en France (au New Morning, Ferme du Buisson) et à l’étranger (Tunis, Berlin, Luxembourg).

Elle a également participé à de nombreuses initiatives collectives, comme le projet de sensibilisation au vote en Tunisie du collectif d’artistes tunisiens «Enti Sssout», ainsi que la compilation de la fédération allemande MICT «la Tunisie vote», ou encore en offrant l’un de ses titres pour une campagne de sensibilisation à l’égalité homme-femme à travers l’association uni-vers-elles.

Dans sa démarche artistique, elle aime allier l’arabe, le français et l’anglais, l’intime et le social, dans des sonorités tribales autant qu’actuelles (pop – world) avec humour et poésie.

Elle collabore aussi avec Tony Gatlif sur son film «Indignados» sorti en mars 2012.

D’une voix rocailleuse et douce à la fois, elle sait nous faire voyager dans des mondes différents et harmonieux à la fois, où se croisent des rythmiques traditionnelles maghrébines et occidentales aux influences méditerranéennes, folk, rock, pop ou même électriques.

Pour la fête de la Musique, c’est à la prison de Fleury Mérogis (Paris), qu’elle choisi de jouer et de transmettre son message de liberté et de joie de vivre.

Référence : http://information.tv5monde.com/terriennes/nawel-ben-kraiem-artiste-exilee-des-deux-rives-2994

http://www.musicme.com/#/Nawel-Ben-Kraiem/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.