Nadia Zouari

←Retour

Nadia ZouariNée à Paris, est une artiste peintre. Elle habite et travaille à Tunis. Elle a étudié en 2001 à l’Ecole d’Art et de Décoration et de 2002 à 2004 à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, expression plastique, peinture, histoire de l’art et art contemporain. Elle a aussi suivit des cours au Musée de la Céramique de Tunis. Commissaire en 2013 de «Art Sans Frontières» au Musée de la Ville de Tunis.

  • Commissaire bénévole de Solid’Art en 2012 et 2013.
  • Membre de la Commission d’achat du Ministère de la Culture 2011-2012.
  • Membre de l’Association Internationale des Arts Plastiques – UNESCO.
  • Vice présidente du Forum des Artistes Plasticiens de Mahdia – FAPM
  • Membre de l’Association des Artistes Plasticiens sans Frontières
  • Membre de l’Union des Artistes Plasticiens Tunisiens (UAPT)

Nadia Zouari peintureExpositions personnelles :

  • 2015 «Silence Couleurs…ça tourne» Galerie MJC Novel – Annecy – France
  • 2013 Galerie Samia Achour «Traces d’évasions» – La Soukra
  • 2011 Galerie Médina «My Way…» 50 œuvres
  • 2005 Exposition à la Galerie Le Patio, Les Berges du Lac – Tunis
  • 2005 Galerie Arcima, Paris
  • 2004 Exposition à la Galerie Art Présent, Paris.
  • 2003 «Visions transfigurées», Espace Caliga, Tunis.
  • 1999 Exposition au Musée de Sidi Bou Saïd

Sélection d’expositions collectives :

  • 2015 «Act04» au Bchira Art Center, Cebelet Ben Ammar
  • 2015 «I am woman» au Musée d’Art Contemporain de Naples, Italie –
  • 2014 Exposition – Galerie de Meknès, Maroc
  • 2013 Biennale d’art plastique de Besançon, France et 2 Cheval d’artiste
  • 2010 Exposition Le Printemps des Arts – Palais Abdellya, La Marsa – 2007 Exposition AFAD – Barcelone, Espagne –
  • 2000Exposition de dessins de nus réalisés d’après modèles Tunis
  • 1995 Salon d’Automne de la Marsa
  • 1993 Centre Culturel Italien, Tunis

Collections :

Ministère de la Culture – Municipalité de La Marsa

Privées : M. Bernard Kouchner – Hotel Vinci Resort «Tej Sultan», Hammamet Sud – Hotel Sofitel Palm Beach Tozeur – France – Allemagne – Etats-Unis – Canada – Grande-Bretagne – Brésil…

Activités relatives à l’art :

2005 : Engagée en tant que critique d’art pour la réalisation de commentaires de 8 films culturels produits pour TV5.

2003 : Création de la Société Talinx, visuels d’entreprises, design.

De 2002 à 2010 : Animation d’ateliers d’arts plastiques (peinture & sculpture & photo) pour les classes de CE2 – CM1- CM2 des Ecoles Marie Curie et Robert Desnos – 1990 : Etude de marché sur les éditions d’Art en France. – 1988 à 1991 : Organisation d’expositions et d’activités diverses au sein de l’association «France-Tunisie» à Paris.

Depuis 2009 : Collabore au magazine «IDdéco» en tant que critique d’art pour la rubrique culturelle.

De 2011 à 2013 : Collabore au magazine «Courrier de Tunisie»

De 2009 à 2010 : Chargée de communication pour la revue IDdéco

De 2002 à 2012 : Collabore au journal «Le Temps».

De 2000 à 2005 : Collaboration à «Fatales Magazine».

« Je crois qu’un artiste doit avoir une sensibilité particulière et c’est en cela qu’il est plus un vecteur d’émotion qu’un fabricant d’idées. Peindre n’est pas un raisonnement de l’esprit ou de l’intellect. C’est un geste que l’on porte en soi… Je peins et dessine depuis toujours, des croquis aux esquisses que l’on peut griffonner au téléphone à la plus grande toile, de l’enfant qui disparaît au coin de la rue à l’événement qui bouleverse une région de la planète, de la plus petite bestiole à l’univers…Je peins mon propre tiraillement entre le rêve et la réalité. Je peins des perceptions, des impressions de la vie. Ce qui m’importe avant tout, c’est la spontanéité, la couleur, la projection de ma vision du monde et non pas un autoportrait. La couleur, c’est l’essence de la vie, une brûlure, surtout si on reconnaît qu’elle exprime d’abord l’émotion.

 Mes personnages doivent s’effacer devant la pensée. L’intéressant n’est pas dans l’anecdote…Un personnage dans sa représentation banale ne devrait pas requérir l’attention du regard. C’est par l’interprétation du sujet et par le truchement du conscient et du subconscient dans l’accomplissement de l’œuvre qu’il atteindra sa réelle expression picturale…

 Je ne peins pas ce que je vois mais ce qui est en moi. Les personnages de mes toiles ne me sont plus aussi indispensables, et mes œuvres deviennent de plus en plus abstraites, elles me racontent des histoires qu’on peut imaginer multiples.

 Je peins toujours pour l’amour de créer la forme, la couleur, la lumière. Je n’aime pas peindre pour répéter…»

Site : http://www.nadiazouari.com/biographie/

Références : http://www.lepetitjournal.com/tunis/a-voir-a-faire/culture/culture-tunis/134679-art-nadia-zouari-traces-devasion.html

https://www.facebook.com/Nadia-Zouari-192880373448/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.