Nacer Ktari

←Retour

Nacer Ktari recevant le Tanit d'Or (1976)

Né le 17 mai 1943 à Sayada, est un réalisateur. Il suit des études à l’IDHEC (Paris), au CLCF et à la Sorbonne, puis à Rome (Centro Sperimentale Di Cinematografia). En Italie, il est stagiaire aux studios de Dino De Laurentis. Il est alors, assistant de Roberto Rossellini sur «Les Actes des Apôtres» (1968) et de Dino Risi sur «Un jeune homme normal» (1969).

De retour en Tunisie, il travaille pour la télévision tunisienne et pour la SATPEC.

Il réalise plusieurs courts métrages — «Show 5000» (1968) et «Prenons la ville» (1973).

Nacer Ktari "Les ambassadeurs"En 1975, «Les Ambassadeurs», son premier long métrage, remporte le Tanit d’or du meilleur film aux Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en 1976, et le Prix spécial du jury du Festival international du film de Locarno la même année. De même qu’il est sélectionné au Festival de Cannes en 1978 dans la catégorie « Un certain Regard ».

Synopsis Les Ambassadeurs : Dans le quartier de la Goutte d’Or de Paris, les émigrés nord-africains vivent en groupe parce qu’on n’en veut pas ailleurs. Les deux communautés arabe et française, forcées de cohabiter, ne se comprennent pas et s’affrontent. Salah venu du sud du Maghreb, découvre la vie d’un émigré à Paris et assiste en témoin ou en acteur aux incidents quotidiens qui tissent la vie de ses compatriotes. Celle-ci, sauf si l’on suppose des moyens peu honnêtes, est pénible et douloureuse. Les Français racistes du quartier prennent l’initiative d’agressions qui vont jusqu’à un double assassinat. Salah, aidé de camarades décidés, prend conscience qu’il faut agir et collabore à l’organisation d’une manifestation de masse. Tous se retrouvent au palais de justice unis et décidés.

Il est premier assistant réalisateur des «Aventuriers de l’arche perdue» (1981), film de Steven Spielberg partiellement tourné en Tunisie.

En 1999, il réalise un documentaire sur le parc national d’Ichkeul.

Son deuxième long métrage, «Sois mon amie» remporte le Tanit de bronze aux JCC en 2000.

Filmographie :

  • 1968 : «Show 5000» (court métrage), à Rome.
  • 1973 : «Prenons la ville» (court métrage) à Paris.
  • 1975 : «Les Ambassadeurs» (Assoufara).
  • 1981 : «Bonne fête»
  • 1985 : «JTC»
  • 1985 : «Tihi wa Aziko»
  • 1988 : «Festival des arts populaires»
  • 1996 : «Manoubia»
  • 1999 : «Parc national de l’Ichkeul» (documentaire).
  • 2000 : «Sois mon amie» (Hlou we Mor).

Références : http://www.cinematunisien.com/index.php?option=com_content&task=view&id=432&Itemid=61

http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=4452

http://www.ani.mr/old/mapeci/380/nation.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.