Mounira Ben Arfa

←Retour

Mounira Ben ArfaMounira Ettounsi alias Mounira Ben Arfa, née le 24 mai 1935 à Tunis, est une actrice. Elle a grandi dans le quartier de Bab Souika et fréquente le Koutteb. Elle fait connaissance de Beya Rahal (Oulaya) qui deviendra son amie. A 18 ans, elle interrompe ses études pour devenir enseignante d’arabe à Zaghouan.

En 1961, elle intègre la radio, à l’initiative du poète disparu Mnaouar Smadeh, sous le pseudo de Nouzha, productrice de «Oughnia likoul mostamaâ» (Une chanson pour chaque auditeur). Parallèlement au succès de son émission, elle produit avec Mélika Belkhamsa, «Aghani echacha’» (Les chansons de l’écran).

Elle produit à la radio «Gafla tsir» (Caravane en marche) de Mokhtar Hachicha, «Ma bine el khima ouel aïn» (Entre la tente et la source) d’Abdelméjid Ben Jeddou, et «Ekhtabir dhakek» une série policière du producteur algérien Abdelhamid Ben Hdouga.

Dans les milieux artistiques, elle devient célèbre sous le nom de Mounira Attia et elle est surnommée «la Faten Hamama de Tunisie». Le doyen du théâtre et du cinéma arabe, Youssef Wahby, avec lequel elle collabora, la dirige et la conseille pour améliorer son interprétation.

Théâtre :

Elle rejoint Al Masrah Achaâbi (le théâtre populaire) et joua dans «Achkoun yeghleb ennisaa» (Qui peut vaincre les femmes?). Elle intégra par la suite la Troupe du 4e Art avant d’effectuer en 1965, ses débuts à la télévision dans «Zawbaâ fi fenjel» (Une tempête dans un verre d’eau) une pièce télévisée réalisée par Abderrazak Hammami d’après un texte d’Ali Douagi.

Télévision :

Elle interpréta de nombreux rôle pour des séries télévisées : «Jeddati al aziza» (Ma grand-mère bien-aimée) d’Aly Mansour.

En 1972, elle joue dans la série «Oumi Traki» puis «Attaâm likouli fom» (Du pain pour chacun) – Dhaâ el wafa (fidélité perdue) – Amouèje (vagues) et dans le feuilleton «Ghada».

Elle joua dans la série égyptienne télévisée «Ouyoun El Maha» avec les deux grandes comédiennes Amina Rezk et Zouzou Nabil.

Au cinéma :

«Rassaïl men Sejnane» (Lettres de Sejnane) d’Abdellatif Ben Ammar.

Références : http://www.cinematunisien.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1318&Itemid=60

http://www.babnet.net/kiwidetail-11483.asp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.