Mohamed Damak

←Retour

Mohamed DamakNé en 1952 à Sfax, est un réalisateur. Membre actif au sein de la Fédération Tunisienne des Ciné-clubs et des Cinéastes Amateurs (FTCC, FTCA).

Il étudie le cinéma en France, au Conservatoire du Cinéma Français et obtient un Diplôme d’Etudes et de Recherches Cinématographiques.

De retour en Tunisie, il s’engage dans la profession et débute par un projet autour des Journées Cinématographiques de Carthage qui aboutit à un documentaire intitulé «L’espoir».

Il enchaîne avec d’autres documentaires dont «Hammamet, culture et nature» et «Jamoussi».

En 1986, après deux courts métrages de fiction «Horoscope» et «La mort en face», il tourne son premier long-métrage «La coupe», une comédie sur l’engouement d’un supporter pour une équipe de football.

Ensuite, il s’oriente vers la publicité et tente une expérience télévisuelle avec «Photo-minute», une série en 15 épisodes.

En 1996, il revient au cinéma avec un court-métrage de fiction «Quartier Tam-Tam».

En 1998, il réalise «Le festin» pour lequel il obtient le Tanit d’Or aux JCC.

En 2004, il signe son second long métrage «La villa» (Dar Eness) avec son compagnon de route le défunt Mohamed Mahfoudh.

Mohamed Damak "Jeudi après midi"Il est connu pour ses films notamment :

Synopsis Jeudi après midi : Histoire de Mustapha, un homme d’affaires sexagénaire, veuf et père de famille, qui, suite à une critique de la femme du Président (sous la dictature), subit la vengeance du clan au pouvoir. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, il est victime d’un accident de la route qui le jette dans un coma profond. Autour de lui, ses enfants s’agitent. Chacun vit la situation à sa manière, mais aucun ne peut réellement s’occuper de lui lors de sa longue convalescence.

Référence : http://www.critique-film.fr/la-villa-de-mohamed-damak-une-image-qui-cache-une-autre/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.