Mohamed Challouf

←Retour

Mohamed ChalloufNé en 1957 à Sousse, est un réalisateur. Il part en 1979 à Pérouse en Italie où il fréquente l’Università Italiana per Stranieri.

En 1983 avec l’aide d’un groupe d’amis il crée le Giornate del Cinema Africano di Perugia, premier festival dédié au cinéma africain en Italie. Il en assure la direction artistique jusqu’à 1994.

Depuis 1986 il vit et travaille entre la Tunisie et Milan où il est collaborateur de Radio Popolare. Depuis 1990 il est l’un des organisateurs de la manifestation culturelle Le Ultime Carovane, initiative multidisciplinaire dédiée à la promotion des cultures du continent africain. En 1992 il publie son premier livre photographique «Les Enfants du Sud», un hommage à l’enfance en Afrique dont les photos ont été exposées dans une trentaine de villes d’Afrique et d’Europe.

En 1994 il rentre en Tunisie et devient délégué général des Journées Cinématographiques de Carthage.

En 1995 il fréquente un stage de production en trois cycles auprès de la FEMIS (Paris).

Entre 1992 et 1996, il est co-auteur et producteur de «Italiens de l’autre Rive», un documentaire réalisé par Mahmoud Ben Mahmoud sur la mémoire de la communauté italienne de Tunisie.

Il est producteur de «Anastasia de Bizerte», film réalisé aussi par Mahmoud Ben Mahmoud. Ce documentaire, sélectionné par la Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica di Venezia, raconte l’histoire des 6000 réfugiés de la marine impériale russe qui, ont débarqué à Bizerte.

De 1996 a 2010 il s’occupe de la programmation officielle au Festival del Cinéma Africano, d’Asia e d’America Latina di Milano (hommages, rétrospectives et sections spéciales).

De 2000 à 2003 il est collaborateur du Festival International du Film Locarno.

Mohamed Challouf "Tahar Cheriaa à l'ombre du Baobab"

« Tahar Cheriaa à l’ombre du Baobab »

En 2001 il est réalisateur et producteur de «Ouaga, Capitale du Cinéma», film sélectionné par la Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica di Venezia et puis diffusé par Tele+ et Raitre.

En 2004 il collabore avec le Piccolo Teatro di Milano à l’organisation du Festival del Mediterraneo.

Depuis 2005 il est fondateur et directeur artistique des Rencontres Cinématographiques de Hergla, une manifestation dédiée à la promotion du court métrage et du documentaire d’Afrique et de la Méditerranée.

En 2009 il réalise le documentaire «Mezzo secolo per un mondo intero».

En 2015, son dernier long métrage documentaire «Tahar Cheriaâ à l’ombre du Baobab», un film portrait du père du cinéma tunisien et fondateur des Journées Cinématographiques de Carthage. Ce film remporte le Dromard’Or au Doc Days 2016.

Références : http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=15878

http://directinfo.webmanagercenter.com/2016/03/27/doc-days-2016-lombre-du-baobab-de-mohamed-challouf-remporte-le-dromador/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.