Meriam Azizi

←Retour

Meriem AziziNée le 25 Juillet 1981 en Tunisie, est une luthiste, compositrice, chanteuse, photographe et réalisatrice. Professeur en linguistique, elle s’est formée pendant sept ans au chant et au «Oud» à l’Institut Supérieur de Musique de Tunis (ISM). Elle a été l’élève de Yosra Dhahbi, «la reine du luth arabe». Elle a été professeur de luth dans la célèbre Ecole des Musiques Méditerranéennes de Paris.

Meriem Azizi sur scèneElle s’est consacrée durant dix ans à la musique arabo-andalouse au sein du conservatoire de Tunis (luth et chant). Férue des musiques du monde, elle parcourt la Grèce et voyage en Turquie sur les traces des mélodies orientales.

Elle fonde son premier duo avec Clio Karabelias, harpiste française d’origine grecque. À l’issue de cette belle rencontre, naît le projet Rizoma (racines en grec).

Avec le luthiste irakien Naseer Shamma, elle effectue un stage qui s’est déroulé en Crète, au Labyrinthe Workshop de l’Ecole des Musiques du Monde, sous la direction du grand maître des musiques ethniques et traditionnelles d’origine irlandaise, Ross Daly.

Elle a monté avec le guitariste Ronan Barbarian «le duo Bostan» : mariage de la musique orientale et la musique celtique. Le duo s’est produit sur plusieurs scènes et à l’Institut des Cultures d’Islam.

Elle participe en 2015, au Festival de la Médina de Tunis, où elle produit le spectacle «Andaladino», contraction d’Andalous et de Ladino : une série d’entractes musicaux aux airs et rythmes orientaux. L’artiste chante en espagnol où Mouachah Ladino et Malouf tunisien se côtoyent le temps d’un voyage.

Ce spectacle, déclare-t-elle à l’agence TAP, «est un moyen de se remémorer le passé de l’Andalousie où existait une réelle cohabitation pacifique entre musulmans et chrétiens». Elle rajoute que sa création «se base sur un esprit humaniste qui vise à rassembler tout le monde malgré les différences idéologiques ou religieuses qui peuvent exister».

En tant que réalisatrice : Elle est titulaire d’un Master Recherche en Cinéma et Audiovisuel (Paris 3 Sorbonne Nouvelle). Parallèlement à l’ESAV (Ecole Supérieure d’Audiovisuelle, Toulouse), elle poursuit un doctorat en études cinématographiques.

Elle a acquis une formation cinématographique et photographique à la FTCA (Fédération Tunisienne des Cinéastes Amateurs) entre 2000 et 2003.

En 2003, elle réalise «Les Travailleurs des Arcades», court métrage sélectionné au Festival des Cinéastes Amateurs de Kélibia – session internationale.

En tant que photographe :

En 2004 elle expose «Voyage» projet photographique sur l’Égypte dans plusieurs centres culturels à Tunis.

En 2007, elle expose à la Cité internationale de Paris «L’autre c’est Nous» ou «l’humanité interrogative», projet financé par la Cité Culture.

En 2010, elle expose près d’une cinquantaine de photographies à la Maison de la Culture Ibn Khaldoun.

Références : http://www.iletaitunefoislecinema.com/entretien/2278/entretien-avec-meriam-azizi-critique-de-cinema-tunisienne

http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=10999

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.