Malek Sebaï

←Retour

Malek SebaïMalek Sebai est une danseuse chorégraphe. Elle a commencé la danse en 1978 à l’Opéra de Paris. Elle poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris jusqu’à 1984, avant de rejoindre l’Ecole de Danse Rosella Hightower (Cannes, France).

Elle intègre successivement :

  • le Stanislavski Théâtre (Moscou, 1987),
  • L’Ater Balletto (Italie, 1989),
  • Le Muenchener Staats Oper (Munich, 1990),
  • le Ballet Du Nord (France, 1993),
  • la Elisa Monte Dance Co (New-York, 1994-1998).

Durant cette période passée à l’étranger, elle revient souvent en Tunisie afin de participer à des créations tunisiennes.

En 1998, elle s’installe définitivement en Tunisie et se consacre à l’enseignement et à la chorégraphie.

«Othello» de Taoufik Jebali, pièce pour la 1ère plate-forme de Danse Contemporaine Méditerranéenne Arabe, coproduction avec Luc Dunberry – Goethe Institut et Théâtre National Tunisien, B-Ticino – DAMA (Danser dans la Méditerranée Arabe) et Festival International de Carthage.

Octobre 2000, «Le festin de la Tortue» avec le chorégraphe canadien Luc Dunberry (Shaubuhne Berlin), le Goethe Institut et le Théâtre National Tunisien.

"Je te le dirai par écrit"

« Je te le dirai par écrit »

En 2004 , «B-ticino», dans le cadre du DAMA (Danser dans la Méditerranée Arabe), avec la plasticienne tunisienne Patricia Triki,Haïfa Zangana.

En mars 2006, installation chorégraphique en collaboration avec Sondos Belhassen à partir du texte de Haïfa Zangana «Derrière la mémoire», dans le cadre du programme «Femmes guerre et création» à El Teatro.

En juillet 2006, elle crée avec la collaboration de Patricia Triki et Sondos Belhassen, «b-ticino volet II», dans le cadre de la 42ème édition du Festival International de Carthage.

En 2007, elle se constitue en collectif et met en route un projet au long cours «Manel we Saoussen» directement inspiré du mythe des deux légendaires danseuses tunisiennes, Zina et Aziza.

En novembre 2011, création de la pièce «Khira we Rochdi» pour la Scène Nationale de la Ferme de Buisson en France.

Elle a travaillé sur deux projets «Prison, Des délits de cœur» à partir de la légende de Dar Joued, pour la deuxième édition du Festival Dream City Tunis et «Je te le dirai par écrit» en partenariat avec la chorégraphe Caroline Bo.

Elle monte d’autres projets collectifs comme «Danseurs citoyens» se réappropriant l’espace à travers des performances dans les rues de la Médina de Tunis.

Références : http://www.officina.fr/spip.php?article198

http://focus.tv5monde.com/moetunisie/malek-sebai-danseuse-citoyenne/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *