Lotfi Bouchnak

←Retour

Lotfi BouchnakNé le 18 janvier 1954 à Tunis, est chanteur, oudiste et compositeur. Il a été l’ambassadeur de la paix auprès de l’ONU (2004) et l’ambassadeur honorifique au Festival de la chanson orientale à Sarajevo (2004).

Il a grandi dans les quartiers de la médina de Tunis à Halfaouine d’où sont issus de nombreux artistes, conteurs, musiciens de rue. Un environnement qui associé le rythme effervescent du quartier et l’amour de la musique traditionnelle tunisienne et orientale. Dès son jeune âge, il se passionne pour la musique et reprend les chansons de la diva Oum Kalthoum et des maîtres de la chanson égyptienne. Il intègre La Rachidia comme premier soliste. Il y pratique le chant et en améliore la technique grâce à Ali Sriti, le maître de la musique orientale et virtuose de l’oud. Cet apprentissage lui permet d’accéder très tôt à une maîtrise de la musique classique égyptienne et surtout d’élargir sa maîtrise des techniques vocales et instrumentales syro-andalouses et turques : muwashshahs, qasids, dawrs et maqâms irakien, chant mystique et opéra.

Il excelle dans l’interprétation du malouf et développe un style d’interprétation particulier, l’improvisation (irtijel) sur des strophes classiques ou des poèmes en arabe dialectal. Il a travaillé avec des artistes connus comme l’Égyptien Sayed Mekawi, l’Irakien Fathallah Ahmed et Anouar Brahem.

En plus de ses talents d’interprète et de oudiste, il débute vers le milieu des années 1980, une carrière de compositeur. Il écrit une chanson pour Cheb Khaled et des titres pour le groupe de rap marseillais IAM. Afin de veiller à la bonne exécution de ses arrangements musicaux, il crée son propre studio d’enregistrement, Midophone.

En 2012, il joue dans la troisième saison de la série Maktoub.Lotfi Bouchnak album "Riitek ma naaref win"

Il a su créer un répertoire unique en son genre dans la musique arabe, ce qui lui permet d’affirmer «qu’il ne cherche plus à trouver une place dans le monde artistique mais à laisser une empreinte dans l’histoire».

Il a interprété et composé tous les genres musicaux :

  • chants soufis, dont ceux interprétés en duo avec Abida Parveen,
  • chants liturgiques avec sa participation au spectacle «Hadhra» de Fadhel Jaziri et invocations dont «Asma Allah Alhosna» qui faisait partie des Ibtihalat ;
  • chansonnettes : «Ritek Ma Naâref Ouine» sur le thème musical composé par Anouar Brahem du film Halfaouine l’enfant des terrasses de Férid Boughedir ;
  • duos : «El àin elli matchoufekchi» avec Micheline Khalifa, «Ghanni ya fannen» avec Karima Skelli (Maroc) ;
  • chansons enfantines : «May may»;
  • chansons engagées : «Sarajevo», «Diana», «Ana al Irak», «Yahia Essalem» (Vive la paix), «Ana Al Arabi», «Hadhi ghnaya lihom», «Aallemni», «Ana Habbit», «Law Kan beedi», «Taktik», «Al Karassi», «Ana Mouwaten» ;
  • musiques de films : «Parole d’hommes de Moez Kamoun», «Sois mon amie» de Naceur Ktari, «La Boîte magique» de Ridha Béhi (où il participe également comme acteur), «Un été à La Goulette» de Férid Boughedir ;
  • musiques patriotiques : «Ahna El Joud», «Touness ana wel hobb», «Maâane mine ajli Touness», «Ehna eljoud» ;

Il a reçu de nombreuses décorations et a participé à de nombreux festivals internationaux.

Référence : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lotfi_Bouchnak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.