Khalil Aloulou

←Retour

Khalil AloulouNé à Sfax en 1942 et décédé le 21 octobre 2011 est un artiste peintre. Diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Tunis en 1963, il retourne dans sa ville d’origine Sfax en tant qu’enseignant dans un lycée de la région. Depuis, il est installé dans son atelier près de l’ancien port de pêche de Sfax à Chott Kerkenah.

Il animait un club d’arts plastiques à la maison des jeunes de Sfax et très rapidement il s’est entouré de jeunes lycéens passionnés d’art et qui deviendront plus tard de grands noms. Tels que Rachid Fakhfakh, Samir Triki, Raouf Karray, Adel Megdiche, Maher Mdhaffar.

Il a été l’un des fondateurs de l’ex-Ecole des Beaux Arts de Sfax, convertie à présent en Institut Supérieur des Arts et Métiers, comme il a été parmi les premiers à exposer à la Galerie Municipale de Sfax en 1998.

Dans ses peintures, il aborde le monde avec des pinceaux et des couleurs aux expressions originales. C’est avec cette attitude et cette conscience qu’il se démarque des artistes de son époque.Khalil Aloulou peinture

Ses expositions individuelles comme ses participations à des expositions collectives ne se passent pas sans créer l’événement.

L’art, l’oeuvre d’art, l’impact de l’art, le rôle de l’art, la figuration, l’abstraction, le statut de l’artiste étaient des problématiques essentielles de son discours.

Ses oeuvres témoignent de cette dimension d’ouverture, sur les possibilités de la cohérence entre deux référentiels : l’oriental et l’occidental.

«Ma peinture, disait-il, ne tient pas compte uniquement du passé et du présent mais surtout du futur. C’est la notion la plus importante de ma démarche : essayer surtout de devancer le moment…on ne doit pas justifier une émotion par la raison. Il faut que l’oeuvre garde son mystère même pour son créateur, donner des titres aux oeuvres constitue un début d’explication, les titres ne sont que des repères pour situer l’émotion».

L’art est une recherche perpétuelle.

Référence : http://www.leaders.com.tn/article/7032-khalil-aloulou-le-peintre-ermite-qui-a-toujours-cultive-sa-difference

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.