Kays Rostom

←Retour

Kays RostomKays Rostom est peintre, scénographe pour le théâtre et les arts vivants, chef-décorateur pour le cinéma et musicien. Artiste multidisciplinaire, il s’est construit depuis le début de sa carrière un univers issu de ces trois modes d’expressions dont il puise constamment l’essence pour nourrir son approche très personnelle de ses créations.

Il débute sa carrière en Belgique où il étudie la scénographie de 1976 à 1981. Après des études en Belgique, il travaille pour le théâtre et la danse, en Belgique, en France et aux Pays-Bas.

A son retour en Tunisie, il travaille au théâtre avec Taoufik Jebali, Hichem Rostom et le Théâtre Phou.

Kays Rostom1994, marque le début de sa collaboration avec Fadhel Jaibi et Jalila Baccar.

Depuis cette date, il signe la totalité des scénographies, en Tunisie et à l’étranger. Pour «Le Procès» de Kafka, création du Schauspielhaus Bochum et mis en scène par Fadhel Jaibi, il crée la scénographie et compose la musique.

Il compose des musiques pour des ballets contemporains en Europe.

A travers ses créations scéniques, musicales et chorégraphiques il explore les possibilités de synergie et d’interaction entre ces différentes disciplines qu’il met en œuvre : le son, l’espace et la lumière. Il dit :

«En tant que scénographe et pédagogue, ma mission dans le projet «théâtre de demain» est la formation dans un premier temps, et dans un deuxième temps, l’organisation et la mise en œuvre de trois axes de travail orientés vers le théâtre, la danse et la performance dans lesquels j’encadre un travail pratique mené par les participants stagiaires tunisiens selon leur discipline et leur centre d’intérêt. L’objectif est de permettre à ces jeunes professionnels des arts de la scène à la fois d’acquérir des connaissances et de l’expérience, mais également d’échanger des méthodes et des idées avec les participants et autres professionnels de la scène, ainsi qu’avec les jeunes stagiaires allemands venus spécialement en tunisie dans le but de prendre part à cette expérience aussi unique que précieuse ».

«Je compose comme un « Scénographe » et comme un peintre. Je lance un son dans l’espace et selon la place qu’il prend ou que je lui donne, il nait. Je construis selon les images, chaque son et chaque rythme que j’y ajoute m’inspire».

Ses spectacles de lumière et de musique mettent en interaction le son, l’espace et l’image à travers plusieurs «actions», aussi bien musicales, chorégraphiques, théâtrales que vidéographiques et picturales. Kays Rostom, a toujours fait de la résonance d’un espace, de l’architecture d’une phrase musicale et de la tonalité d’une couleur, un leitmotiv, une constante.

En 2016, il participe à la pièce « Violence(s) » de Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi au 4ème Art.

Références : http://www.goethe.de/ins/tn/tun/kue/tra/etq/fr10652367.htm

http://www.rtci.tn/parcours-artistique-musicien-kays-rostom-autour-midi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *