Jalila Baccar

←Retour

jalila baccarNée le 23 novembre 1952 à Tunis, est dramaturge et actrice de théâtre, de cinéma et de télévision. C’est une des figures incontournables du théâtre arabe contemporain.

Après des études de lettres françaises à l’École Normale Supérieure de Tunis, elle rejoint le Théâtre du Sud à Gafsa en 1973. Elle accompagne Fadhel Jaïbi dans toutes ses créations autant au théâtre qu’au cinéma. Elle est cofondatrice, en 1976, de la première compagnie privée du pays, le Nouveau Théâtre de Tunis et de la compagnie Familia Productions (productions de spectacles de théâtre, de danse et d’émissions audiovisuelles) en 1993, aux côtés de Fadhel Jaïbi. Elle a reçu le Prix SACD de la Francophonie 2003 pour «Araberlin».

Jalila Baccar "Amnesia"

Jalila Baccar « Amnesia »

Elle a écrit :

«A la Recherche de Aïda», éditions les Solitaires Intempestifs 1998,

«Junun» 2001, d’après la chronique d’un discours schizophrène de Néjia Zemni, éditions l’Harmattan.

«Araberlin, éditions théâtrales Passages Francophones, 2003, qui a reçu le prix SACD de la dramaturgie francophone

Théâtre :

  • 1991, «Comedia» de Fadhel Jaïbi (comédienne et co-dramaturge) 
  • 1993, «Familia» de Fadhel Jaïbi (comédienne et co-dramaturge)
  • 1995, «Les amoureux du café désert» de Fadhel Jaïbi (comédienne et co-dramaturge) 
  •  1997, «Soirée particulière» de Fadhel Jaïbi (comédienne et co-dramaturge)
  • 1998, «À la recherche de Aïda» (auteure et comédienne) 
  •  2001, «Junun» (auteure et comédienne)
    Jalila Baccar "Junun"

    Jalila Baccar « Junun »

  • 2002, «Araberlin» (auteure)
  • 2006, «Corps otages» (auteure et comédienne) 
  • 2010, «Yahia Yaïch» (Amnesia) (scénariste, dramaturge, auteure et comédienne)
  • 2013, «Tsunami» (auteure)
  • 2015, «Violences» (auteure et comédienne)

Cinéma :

  • 1975, «Fatma 75» (comédienne)
  • 1978, «La Noce» (comédienne)
  • 1988, «Arab» de Fadhel Jaziri et Fadhel Jaïbi (comédienne)
  • 1990, «Poussière de diamant» de Fadhel Jaïbi et Mahmoud Ben Mahmoud (comédienne)
  •  1992, «La nuit sacrée» de Nicolas Klotz (comédienne)
  • 1998, «Civilisées» de Randa Chahal Sabbag (comédienne)
  • 2004, «Junun» de Fadhel Jaïbi (scénariste et comédienne)

Références : http://www.les-lettres-francaises.fr/2015/11/fadhel-jaibi-et-jalila-baccar-sondent-la-bete-immonde/

http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/grand-entretien-avec-fadhel-jaibi-et-jalila-baccar

 

Une réflexion sur “ Jalila Baccar ”

  1. Ping : Raja Ben Ammar - Répertoire des artistes tunisiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.