Ismaël Louati

←Retour

Ismaël LouatiIsmaël Louati né et grandi à Tunis, est un réalisateur et cinéaste tunisien. Après un bac littéraire, il étudie pendant un an l’Université Arabe des Sciences de Tunis option Cinéma. Il part trois ans à Toulouse (France) pour continuer son cursus et se retrouve plongé dans un univers d’écriture et de poésie. Le cinéma, il en rêvait depuis l’âge de dix ans, lorsqu’il a regardé à la télévision un documentaire sur les reporters de guerre allant au-devant des combats et avec le film «Pulp Fiction» de Quentin Tarrantino (USA, 1994).

Passionné par le cinéma autant que par l’écriture, il publie un livre sur le cinéma tunisien.

Se décrivant comme un «touche à tout, expert en rien» Ismaël Louati écrit énormément, pratique la vidéo, la photo et le cinéma.

En 2009, il rencontre Alaeddine Slim avec qui, épaulés par Youcef Chebbi, il réalisera deux ans plus tard «Babylon», un documentaire sur les camps de réfugiés tunisiens durant la guerre en Libye. Ce documentaire avait été primé au Festival International de Cinéma de Marseille 2012 (FID, France).alaeddine+ismaeil+youssef chebbi babylon

Il a réalisé au total six courts métrages et un long métrage.

Outre le cinéma et l’écriture, Ismael s’intéresse aussi à la photo et la vidéo, qu’il aura l’occasion d’approfondir lors de son passage à Trankat Residency à Tetouan au Maroc ou encore à la Cité Internationale des arts de Paris.

Son contact avec les autres disciplines artistiques tunisiennes, nourrissent sa volonté de se regrouper en collectif. C’est donc avec Malek Gnaoui, Atef Maatallah et Fakhri El Ghezal que se fonde «Politiques». Le collectif veut pouvoir présenter des œuvres sans attendre des commissaires et s’inscrire dans une démarche active au sein des mutations que vit la société tunisienne.

«Formé en 2012, le collectif n’existe pas en tant que tel mais se fait par les rencontres et les collaborations». Le nom du collectif n’est pas le fruit du hasard : l’idée centrale est en effet que «la politique» ne se résume pas à l’aspect partisan «l’art est politique, non pas en exprimant des idées politiques, mais par son expression même qui incarne la remise en cause esthétique d’une réalité».

Référence : http://tour.onorient.com/ismael-louati-de-cinema-et-de-politiques/

http://www.arabculturefund.org/grantees/grantee.php?id=576

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.