Hédi Kaddour

←Retour

Hédi KaddourNé le 1er juillet 1945 à Tunis, est un poète et romancier de langue française. Agrégé de lettres modernes, il a enseigné la littérature française et la dramaturgie à l’École Normale Supérieure de Lyon. Il est aujourd’hui professeur de littérature française à la New York University in France et responsable de l’atelier d’écriture de Sciences Po Paris.

Rédacteur en chef adjoint de la revue Po&Sie, il donne des chroniques littéraires au Monde des livres, à Libération et au Magazine littéraire.hedi kaddour les prépondérants

Après plusieurs recueils de poèmes parus aux éditions Gallimard, il publie en 2005 «Waltenberg», un roman qui plonge dans l’histoire des hommes de lettres du xxe siècle. Ce livre, qui mêle aventure et espionnage, abrite également une trame sentimentale teintée de mélancolie. Salué par la critique, il a reçu le Prix Goncourt du premier roman et le prix du premier roman. Il a été classé «Meilleur roman français de l’année 2005» par le magazine Lire. Un recueil d’études sur ce roman est paru sous le titre «Études sur Waltenberg», roman de Hedi Kaddour, aux éditions Act Mem (collection « Lire Aujourd’hui ») en 2007. Il est publié en traduction anglaise (David Coward) chez Random House en 2007 et en traduction allemande (Grete Osterwald) en 2009, chez Eichborn Verlag, Frankfurt am Main.

En janvier 2010, il publie deux nouveaux ouvrages : «Savoir-vivre», roman, chez Gallimard, collection Blanche et collection Folio. une traduction allemande Eichborn Verlag, avril 2011, et «Les Pierres qui montent, notes et croquis de l’année 2008», chez Gallimard, collection Blanche.

En 2015, Hédi Kaddour reçoit le Prix Jean-Freustié pour son roman : «Les Prépondérants», ainsi que le Grand Prix du roman de l’Académie française, à égalité avec l’auteur algérien Boualem Sansal. La même année, il figure également parmi les quatre finalistes du prix Goncourt.

Trois de ses poèmes ont été mis en musique en 1999, voix et piano par le compositeur Karol Beffa, dans le recueil Six Mélodies (Le Vin nouveau, Théâtre du vide et La Jalousie) ; ces pièces ont été par la suite transcrites pour violon (ou alto) et piano en 2008 (Cinq Pièces).

Références : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hédi_Kaddour – http://www.gallimard.fr/Contributeurs/Hedi-Kaddour

https://www.letemps.ch/culture/2015/10/28/hedi-kaddour-suis-qu-on-appelle-un-couscous-pommes-frites

http://www.franceculture.fr/emissions/les-bonnes-feuilles/hedi-kaddour-les-preponderants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *