Hamededdine Bouali

←Retour

Hamededdine BoualiNé et réside à Tunis depuis 1961, est Photographe. Il se considère «homme de photo», comme on dit homme de théâtre, plus que photographe. Il a organisé plusieurs expositions individuelles et a participé à une centaine d’expositions de groupe, aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger.

Animateur, formateur, membre de jurys, directeur de stages et enseignant, il a été commissaire de plusieurs expositions : «La Tunisie de Jacques Pérez» en 1997, et des deux éditions du Mois de la Photo de Tunis en 1997 et 2001. Il fa été pendant cinq ans vice-président des Rencontres Internationales de la Photographie de Ghar El Melh, chargé des animations.

Il a organisé les quatre éditions de la «Rentrée symbolique de l’année Photographique» à Beit el Bennani. Il est le fondateur du blog du-photographique.blogspot.com ainsi que l’auteur de plusieurs articles sur la photographie parus dans les colonnes de quotidiens tunisiens et étrangers. Il enseigne l’Histoire et la Technique Photographique.Hamiededdine Bouali

Il a fondé, en janvier 2010, Le Club Photo de Tunis, dont il a occupé le rôle de coordinateur général pour l’année 2010. A partir de 2011, Hamideddine Bouali est photographe associé avec l’agence Demotix implantée à Londres.

Lauréat de plusieurs prix locaux et internationaux dont :

  • deux prix au concours photo organisé par le C.R.E.D.I.F en 1991,
  • Médaille d’or à l’Exposition Internationale de Photographie de Bagdad en 1996
  • Prix d’encouragement au 51e Salon International de la Photographie de Tokyo en 1989.
  • En 2008, il reçoit le Prix National des Arts et des lettres en photographie.
  • Certaines de ses œuvres ont été acquises par des privés ainsi que par l’Etat tunisien.

A partir de février 2011 il expose en Tunisie et à l’étranger, les photographies de la révolution tunisienne :

  • février 2011 « 50% de Révolution ». Salle d’exposition du CREDIF, Tunis-Tunisie
  • avril 2011 «Volte Face» Centre international, Bruxelles
  •  juin 2011 : «Révolution à la tunisienne…Le fil rouge», avec le soutien du Goethe Institue de Tunis à Mad’Art Carthage.
  •  juin 2011 : «Révolution tunisienne…Premiers pas», Matilha Cultural à São Paulo au Brésil
  •  juin 2011 : «La Tunisie des exceptions», forum de l’ATUGE (Association des Tunisiens des Grandes Écoles Françaises d’ingénieurs et de commerces). Paris
  • En 2016, il expose au club culturel Tahar Haddad, sous le titre «Insomnia» une série de photographies réalisées pendant des nuits estivales de 2015 : une ballade photographique nocturne qui commence à Ghar el Melh, se poursuit à Beni Khiyar, puis à Mahdia pour prendre fin à Kerkennah.

Participation à des expositions collectives

  • mai 2011 : «Visa pour l’image 2011 : la présélection tunisienne», organisée par l’Institue Français de Coopération. Palais Khereiddine
  • mai 2011 : «Enfin libres», Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris
  • juin : «Tunisie, dessine-moi ta révolution», exposition au Musée du Montparnasse (Paris), Avec L’association Génération Jasmin, vente aux profits d’œuvres caritatives.
  •  juin sélection pour la «Nuit de la Photo» sous le thème «Libertés», Orange Vaucluse. France
  • décembre 2012, il a animé un atelier de photographie au profit de 53 écoliers âgés de 6 à 12 ans, à Kallel Sammama, un village à mi-chemin entre Sbeïtla et Kasserine où les habitants vivent dans l’isolement et dans des conditions de vie modestes. Une expérience humaine intense, qui aura donné aux enfants l’occasion de rêver et de se révéler à eux-mêmes et aux autres.

Références : http://www.globe-reporters.org/campagnes-passees/2012-2013-tunisie/espace-globe-reporters/la-boite-a-infos/article/rencontre-hamideddine-bouali

http://directinfo.webmanagercenter.com/2016/06/22/serie-photographique-insomnia-de-hamideddine-bouali/ – http://www.foliomania.com/news/3092618574#.V62qEVeTn04

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.