Hamdi Makhlouf

←Retour

Hamdi MakhloufNé le 5 juin 1980 à Tunis est un musicien, compositeur, luthiste-interprète. Docteur en musique et musicologie de l’Université Paris Sorbonne (2011), enseignant à l’ISM (Institut Supérieur de Musique) de Tunis et directeur des JMC (Journées Musicales de Carthage 2016).

En s’inspirant du jazz et des musiques du monde, il mène également des recherches scientifiques qui portent sur la création musicale et la composition instrumentale arabe moderne.

Dès son jeune âge, il s’imprègne de la tradition musicale arabe et orientale. Ses études musicales entamées en Tunisie à l’Institut Supérieur de Musique lui ont permis d’élargir son écoute aussi bien à la musique traditionnelle arabe dite « classique » (qasâid, mouwashahât et azjâl) qu’aux autres musiques du Maghreb, Moyen-Orient et Europe.

S rencontre avec Wahid Triki (1999 – 2003) :
La rencontre de Hamdi Makhlouf avec son maître, le luthiste et pédagogue Wahid Triki, fût l’un des évènements les plus décisifs de son parcours. Il lui enseigne l’Art du oud et lui montre la voie de la virtuosité en lui offrant la possibilité d’explorer de nouveaux horizons dans le monde de l’improvisation musicale.

Il éprouve alors le besoin s’adapter à de nouveaux genres musicaux en s’inspirant de plusieurs expériences artistiques, notamment celles des oudistes (luthistes) les plus marquants tels que Cherif Mouhiddine Haydar, Mounir Bashir, Jamil Bashir, Salmane Shukur et, dans une étape ultérieure, Ali Imam, Naseer Shamma, Khaled Mohamed Ali, Saïd Chraibi, etc…

Hamdi Makhlouf

Concert Budapest 2013

Influencé par la fusion de plusieurs genres musicaux avec un penchant pour le jazz et les musiques du monde, notamment par Fawzi Chekili dont l’expérience de Jazzman et guitariste lui a été des plus enrichissantes.

En France (2004 – 2010)
En France, Hamdi Makhlouf a découvert une grande diversité de style. Par sa formation en ethnomusicologie générale, il a été influencé par les musiques de John McLaughlin (Jazz et Musique indienne), Karim Ziad, Nguen Le et Bojan Zulficarpazik (Jazz et Musiques afro-maghrebine, asiatique et d’europe centrale) et bien évidemment, par les expériences de fusion des luthistes Anouar Brahem, Dhafer Youssef et Rabih Abou Khalil. Son champ d’écoute s’est également orienté vers les musiques contemporaines occidentales.

Hamdi Makhlouf a à son actif un nombre importants de concerts à l’échelle internationale. Il a collaboré avec de nombreux artistes comme : Wajdi Cherif, Mohamed Ali Kammoun, Vincent Lendower, Philippe Foch, Abdesslem Gherbi, Zied Zouari et Léonardo Teruggi.

Il a enregistré un single intitulé « Pages nocturnes » chez EMI Music dans le disque «arabianight» paru en 2008.

Il a été également sollicité par l’artiste Gad El-Maleh pour enregistrer dans la musique de son film Coco.

Retour en Tunisie (2010)
De retour en Tunisie, Hamdi Makhlouf intègre l’Université tunisienne et enseigne la musique et la musicologie. Il entame une résidence artistique et enregistre le disque 7+1 avec Kevin Blechdom en coproduction avec Tsuku Boshi et Ennejma Ezzahra.

Il joue en « guest » avec la chanteuse de Jazz hongroise Eszter Váczi au Palace des Arts à Budapest et enregistre avec elle dans son dernier disque « Belső Tenger » paru en 2014.

Site officiel :  http://www.hamdi-makhlouf.com/fr/bio.html

http://www.hamdi-makhlouf.com/ar/bio.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *