Hamda Ben Tijani

←Retour

Hamda Ben Tijani de son vrai nom Mohamed Ben Tijani, né le 10 décembre 1901 à Tunis et mort le 11 août 1983 à Tunis, est un acteur de théâtre. Il a consacré sa vie au théâtre, sa passion, tout en continuant à passer le plus clair de son temps dans son atelier au souk des balghagias où il confectionnait et vendait des mules.

Attiré très jeune par le théâtre, il assiste à plusieurs pièces qui se jouent au Théâtre municipal de Tunis (Théâtre Rossini), avant d’intégrer la troupe de Béchir Kédidi, l’Association du progrès arabe (جمعية التقدم العربي). Avec elle, il interprète en 1926 deux rôles dans la pièce «Ghanyet al Andalous» (غانية الاندلس), jouée au Théâtre Ben Kamla, puis le rôle du père de Desdémone dans une interprétation d’«Othello» de William Shakespeare.

Après la dissolution de la troupe, le jeune acteur rejoint la Troupe du bonheur (جمعية السعادة) d’Abdeljélil Larnaout. Avec elle, il interprète des rôles dans plusieurs pièces dont «Aïda» (عايدة) et «Le fou de Leïla» (مجنون ليلى).

Il rejoint ensuite le Théâtre Ben Kamla aux côtés d’Abderrazak Karabaka qu’il finit par abandonner pour intégrer l’Avenir Théâtral (المستقبل التمثيلي) dirigée par Mohamed Lahbib et Béchir Metheni.

Il partage la scène avec Habiba Msika dans «Le Bossu» (الأحدب), «Samson et Dalila» dans le rôle de Samson et «L’Aiglon» (النسر الصغير) dans le rôle du commandant Flambo. En 1930, Ben Tijani devait participer à la pièce «Aïda» mais, suite de la mort tragique de Habiba Msika qui devait jouer le rôle principal, la pièce ne s’est pas jouée.

A partir de 1933, sous la direction de Georges Abiadh, il joue dans plusieurs pièces dont : «Œdipe roi» (أوديب الملك) dans le rôle de Carillon, «Louis XI» dans le rôle du prêtre français ou encore «Le sabre d’Otoroli».

"Le Maréchal"

« Le Maréchal »

Il entame une autre expérience avec la Troupe du théâtre arabe dirigé par Mohamed Ouertani avec qui il joue dans Antara, Saladin et La lame du sabre (حد السيف).

Al Kawkeb ettamthili : Par la suite, il rejoint une autre troupe Al Kawkeb ettamthili (الكوكب التمثيلي), placée sous la direction de Mohamed Lahbib.

Entre 1942 et 1943, Hamda Ben Tijani joue dans presque toutes les pièces dont «Aïda» aux côtés de Fethia Khaïri, «Mejnoun Leïla», «Arrachid Al Jaafar», «Al Wathek Bellah al Hafsi», «Abdelbassat», «Haroun Arrachid» et« Jaâfar Al Barmaki» mais également dans «La chute de Grenade», «Al Mansour Ibn Ali Ameur», «Ziadatou Allah al Aghlabi» ou encore «Salaheddine El Ayoubi».

Troupe de la ville de Tunis : Son intégration en 1953 dans la troupe de la ville de Tunis constitue un autre tournant dans sa carrière. Il joue dans de nombreuses pièces dont : «Tajer Al Boundoukia» (تاجر البندقية) sous la direction de Zéki Touleïmat, où il incarne le rôle du marchand de Venise, et «Chahata» (شحاتة) de Mahmoud Bayrem Ettounsi.

Après une période d’absence, où il quitte le théâtre pour reprendre son métier initial, il remonte sur les planches avec la même troupe sous la direction de Hamadi Batikh en 1955-1956. Il apparaît dans plusieurs pièces dont «Le prix de la liberté», «Les mains sales», «La révolte des pauvres», «Abderahmane Ennacer», «Sophonisbe» et «Appelez-moi professeur». Puis, en 1960, la pièce «Mejnoun Leïla» sous la direction de Hassen Zmerli. Par la suite, il joue le rôle du roi dans «Ahl el kahf »et le rôle du pacha dans «Alliss», tous deux des textes de Tawfiq al-Hakim.

En 1967, Aly Ben Ayed lui attribue le rôle du Maréchal Ammar dans la pièce «El Maréchal», le seul rôle comique de sa carrière mais qui se révèle un succès public de grande envergure : elle est jouée près de 300 fois à travers la Tunisie et immortalisée par son enregistrement et sa diffusion sur les écrans de la télévision tunisienne.

timbre à son honneur

timbre à son honneur

Télévision :
Il joue également dans quelques séries télévisées dont «El Kadhaya» de Hédi Besbès puis dans «Chacun sait comment éduquer sa fille», aux côtés de Jalila Borhane et Jamila Ourabi.

Références : Tahar Melligi, « Hamda Ben Tijani, l’inimitable Maréchal Ammar », La Presse de Tunisie, 17, 24, 31 juillet et 7 août 2006

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hamda_Ben_Tijani

←Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.