Hamadi Lajimi

←Retour

Affiche Festival Hamadi Lajimi 2015

Hamadi Lajimi décédé le 9 juin 1995 est un artiste, poète, chanteur et musicien engagé.

Après des études au Conservatoire de musique, il a tout de suite trouver sa voie dans la chanson engagée et la musique alternative. A l’époque, il n’était pas seul, tout le milieu artistique faisait preuve d’une  grande créativité et d’une grande contestation sur le plan social et politique.

C’est dans les années  70-80, qu’ont émergé ces artistes, ils ont construit ce courant de l’art alternatif dont faisait partie Hamadi Lajimi. Il répétait quotidiennement sa musique et aimait transcender ses propres compositions, en organisant des « duels » d’instruments. Les cordes de son luth et celles du violon du virtuose Wannas Khligène résonnent encore dans les longs couloirs de la cave de la maison de la culture Ibn-Rachiq où ils faisaient leurs arrangements.

Il a chanté et mis en musique le poème «Kalimat», de M’naouar S’madah et a chanté «Nouga nouga», portrait d’un vendeur ambulant de confiseries. Avec des amis poètes et musiciens, il a mis sur pied dans les années 1970, le groupe musical Imazighen et ils ont interprété de nombreuses chansons de Cheikh Limam, lui même connu pour ses chansons engagées et considéré comme l’un des pionniers de la chanson alternative arabe.

C’est pour ne plus rien  oublier de cette époque, de l’âge d’or de la chanson engagée, frappée par la censure et dont certains artistes ont payé le prix fort : censure allant jusqu’aux arrestations, que, depuis 2012, à l’initiative de ses amis, un Festival Hamadi Lajimi de la musique alternative a lieu chaque année. Une rencontre qui alterne musique, poésie et conférence et qui offre aux jeunes artistes l’occasion de se faire connaître et d’exprimer leur créativité. C’est aussi l’occasion de ranimer la flamme des luttes et de l’espoir en un avenir meilleur.

Hamadi Lajimi disait à propos de l’artiste désespéré : «Il a vécu toute sa vie espérant un raisin, lorsqu’il est mort, on lui en a offert une grappe ».

الفنّــان الرّاحــل حمّــادي العجيمـــي ، رائــد الأغنيـــة البديــلة في تــــونس .

أغنيــة نــــــــوّار عشيّــــــــة هـي واحــدة من روائعــه التـــي لـم تسلـك طريقــا سهـلا للوصــول إلـى الجمهـــور ، بل ذهبـت في الطريـق الصعب ، طريـق التّجريـب المحفـوف بالمخـاطر
كان هـذا دأب الفنّــان حمــادي العجيمــي : عدم القبـول بما هو منجــز ، و من ثَـمَّ تقديــم المقترح أو البديــــل و هل الفـن إلاّ رغبـة في تجاوز الموجود بغيـةَ تحقيــق المنشــود ؟
بهذا المعنـى ، يأخذ الرّاحـل حمّــادي العجيمــي مكانـه في السّـاحة .. إنّـهُ القـلـق الذي لابدّ منه لكلّ عمليّة تغييــر ، إن في الفـن أو في أي نشاط إنسانـيّ كــان

Référence : https://www.youtube.com/watch?v=e6GTUd9LBQE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.