Habib Boulares

←Retour

Habib BoularesNé le 29 juillet 1933 à Tunis et décédé le 18 avril 2014 à Paris, est écrivain, journaliste et homme politique.

Il étudie au Collège Sadiki puis effectue des études supérieures de langue et littérature anglaise à l’Institut Britannique du Caire. Il obtient ensuite un diplôme d’études supérieures en économie monétaire de l’École Pratique des Hautes Etudes de Paris et un diplôme d’études supérieures en journalisme de l’Université de Strasbourg.

À l’aube de l’indépendance tunisienne, il entame une carrière de journaliste et devient, entre 1955 et 1960, rédacteur en chef du quotidien Assabah, responsable de l’édition au secrétariat d’État à l’Information et rédacteur en chef du journal de la radio nationale, puis directeur du quotidien El Amal entre 1960 et 1967 et président-fondateur de l’agence Tunis Afrique Presse entre 1961 et 1962.

Il occupe ensuite la fonction de directeur général de la RTT entre 1962 et 1964. Il collabore également à l’hebdomadaire Jeune Afrique entre 1975 et 1981.

Habib Boulares, Zoubeïr Turki, Ali Ben Ayed

Habib Boulares, Zoubeïr Turki, Ali Ben Ayed

Il entre pour la première fois dans le gouvernement tunisien le 12 juin 1970 comme ministre de la Culture et de l’Information.

Il est nommé à nouveau ministre de la Culture et de l’Information le 11 avril 1989. Lors de son bref passage au Ministère de la Culture il clamait : «Non à la culture de la marginalisation et non à la marginalité de la culture ».

Habib Boularès est l’auteur de plusieurs ouvrages et pièces de théâtre dont «Hannibal», «Mourad III» une pièce théâtrale écrite et éditée pour la première fois en 1966 et figurant au programme des classes de terminales. Cette oeuvre est l’une de ses plus importantes productions littéraires.habib-boulares-mouradIII

Ecrivain, il a publié en français : «La Tunisie» (PUF, 1978), «L’Islam, la peur et l’espérance» (J.-C. Lattès, 1983) et des pièces de théâtre en arabe. Son dernier ouvrage «l’Histoire de la Tunisie» a été édité à Tunis en 2012 par les éditions CERES.

Quelques temps avant son décès il avait écrit un poème «Quarante vers pour mon quarantième jour» qui a été lu lors des hommages qui lui ont été rendus.

Habib Boularès a eu un riche parcours dans les domaines de la littérature, de la pensée et de l’information.

Oeuvres :

  • «Nous partons pour la Tunisie» avec Jean Duvignaud, éd. Presses universitaires de France, Paris, 1978
  • «Le Temps du Bouraq», éd. MC-Editions, Carthage, 1979
  • «Mourad III» (arabe), éd. MC-Editions, Carthage, 1997
  • «Mourad III», éd. MC-Editions, Carthage, 1998
  • «Hannibal», éd. Perrin, Paris, 2000
  • «Histoire de la Tunisie. Les grandes dates, de la Préhistoire à la Révolution», éd. Cérès, Tunis, 2012

Références : https://fr.wikipedia.org/wiki/Habib_Boularès – http://www.editions-perrin.fr/livre/hannibal/9782262017125 – http://www.ceresbookshop.com/1836-histoire-de-la-tunisie.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.