Farah Khelil

←Retour

Farah KhelilNée en 1980 à Carthage, est une artiste plasticienne. Elle vit et travaille entre Paris et Tunis. Après des études aux Beaux-Arts de Tunis, elle obtient en 2014 un doctorat en Arts et Sciences de l’art à Paris I Panthéon-Sorbonne.

«Pour interroger le point de vue comme condition d’accès à une réalité de l’événement, elle expérimente les appareils de médiation de l’art. Elle installe dans ses œuvres des protocoles de distanciation, de cécité et des jeux de dissimulation et de dévoilement des sens par détournement et appropriation de divers objets, documents ou archives par le dessin, l’écriture, la vidéo ou encore l’installation».

Son travail est présenté à l’occasion de nombreuses expositions collectives à Tunis, Barcelone, Marseille, Paris et en Normandie.

Elle a publié trois livres d’artiste à La Bibliothèque Fantastique et continue de collaborer avec Antoine Lefebvre Edition.

«Point de vue, point d’écoute» (clichés II) 2013-2015 est une série de cartes postales dont des motifs sont soigneusement incisés et dont seul le verso manuscrit est exposé. En disposant les cartes dans une vitrine de façon à montrer les fragments d’écriture, Farah Khelil masque le contenu photographique souvent stéréotypé. Inciser les contours des silhouettes lui permet de réduire une ville à ses clichés, réfutant la connaissance d’un lieu par la visite superficielle de ses attractions touristiques.

Expositions personnelles

  • 2015 : «L’inspiration a-t-elle des mains ou est-elle somnambule ?» La Boîte, Tunis
  • En 2015 : au Musée d’Art Moderne et Contemporain Es Baluard de Palma en Espagne.
  • En 2014 : elle expose à Art Dubaï.
  • 2013 : «Punctum» Espace d’Art Mille Feuilles, Tunis
  • 2013 : «Gilbert Simondon et l’invention du futur», CCIC, Normandie

Expositions collectives (sélection)

  • 2015 : «Réminiscences», Galerie A. Gorgi, Tunis et «La Mer au Milieu des Terres», Es Baluard Museu d’Art Modern Contemporani de Palma
  • 2014 : «Restitution», Centre d’Art de Port-de-Bouc, Martigues et «Mapp’ing», E-FEST, Palais Abdellia, Tunis
  • 2014 : «Circumambulation», Galerie A Gorgi, Tunis et «Foire Art» Dubaï, Elmarsa Gallery, UAE
  • 2013 : «Ce que le sonore fait au visuel», Château de Servières, Marseille, «Un phénomène de Bibliothèque», Galerie Immanence, Paris, «L’objet son», Palais Abdellia, Tunis
  • 2012 : «Shuffling Cards. Mouvement aléatoire des cartes», Galerie Art-cade, Marseille, «Figures du sommeil», Galerie Municipale Jean Collet, Vitry-sur-Seine, «Artistes des insurrections dans le monde arabe», Galerie Talmart, Paris
  • 2011 : «Contours», Galerie Le Violon bleu, Tunis
  • 2010 : «International digital culture festival», Acropolium de Carthage, Tunis, «La part du corps», Museum of Tunis city, Tunis, «Printemps des Arts Plastiques», Palais Abdellia, Tunis, «Crea numerica», Casablanca, Maroc
  • 2006 : «Perception de la Ciutat», Centre Cívic Fort Pienc, Barcelona

Prix

  • 2007 1er prix, Art et Culture Numérique Contest, Arab Tunisian Bank, Tunis
  • 2005 1er prix, Digital Solidarity contest, SMSI, Tunis

Résidences

2010 Pure data & ses librairies multimédia, Art Sensitif Resources Center, Mains d’œuvres, Paris

2006 Perception de la Ciutat, Centre Cívic Fort Pienc, Barcelona and Saragossa

Références : http://farahkhelil.free.fr

http://www.mamiabreteschegallery.com/?page_id=1310

2015 : Franck Balland, L’informe, Texte d’exposition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.