Brahim Azzabi

←Retour

Brahim AzzabiNé en 1949, il est artiste plasticien. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Tunis où il étudie de 1969 à 1975, il effectue une résidence à la Cité des Arts de Paris en 1977. Il a été tour à tour secrétaire général de l’Union des Plasticiens Tunisiens de 1987 à 1989, vice-président de l’Association Internationale des Arts Plastiques de 1989 à 1995 et co-fondateur avec Khalil Gouiâ et président de la Fédération Tunisienne des Arts Plastiques* en 2011.

Il collabora pendant plusieurs années en tant que journaliste culturel dans plusieurs journaux en arabes et en français.

Il a de nombreuses expositions à son actif et de belles œuvres :Brahim Azzabi peinture

«…dans ma peinture, j’aspire toujours à la liberté dans la recherche esthétique, j’essaie de me libérer en associant figuration et abstraction. Avant et après la Révolution, la force de la contestation a toujours marqué ma peinture ; depuis ma première exposition en 1976, la cause palestinienne n’a cessé d’inspirer ma peinture et, plus tard, les agressions contre l’Irak m’ont beaucoup interpellé. Pour que ma peinture ait un sens, j’ai toujours essayé de lier les événements aux mythes qui leur correspondent, comme, par exemple, Prométhée, dans son combat pour la vie. D’ailleurs, en 1995, j’ai réalisé une œuvre inspirée du poème de Chebbi « Le mythe de Titan ou ainsi chantait Prométhée ». Comme autre exemple, j’ai peint en 2009 un tableau sur le « Phénix qui renaît de ses cendres ». Depuis 2008, j’ai commencé une série d’œuvres sur le mythe de Gilgamesh et la quête de l’immortalité. Cet engagement individuel cible également ma recherche esthétique… ».

Quant aux techniques utilisées, l’artiste a recourt à tout matériau capable d’aboutir au résultat escompté. Il joint l’abstraction à l’abstrait, la peinture au collage d’objets, à côté de peintures à l’huile ou à l’acrylique, il y ajoute parfois des clous ou des cailloux de manière à créer des reliefs.

Il a participé, en 1992 à la Biennale de Dakar, en 2001 à celle de Sharjah et 2003 à Alexandrie. Il a exposé en France, au Maroc, en Inde, en Allemagne, en Irak, en Corée du Sud mais aussi à Tunis, Sousse et d’autres villes de Tunisie.

*La Fédération Tunisienne des Arts Plastiques avait été créée dans le but de promouvoir la production artistique en matière d’arts plastiques et la création des procédés et des moyens capables d’assurer la propagation culturelle de cette production et de la mettre en circulation à l’intérieur et à l’extérieur de la Tunisie.

Référence : http://www.jetsetmagazine.net/culture/revue,presse/rencontre–brahim-azzabi-president-de-la-federation-tunisienne-des-arts-plastiques-ftap.21.11493.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.