Azzedine Alaia

←Retour

Né le 17 juin 1940 à Siliana, décédé le 18 novembre 2017, est styliste et grand couturier franco-tunisien, installé en France. C’est dans les années 1950 qu’il s’installe à Paris. A ses débuts, il crée, pour la Comtesse de Blégiers, des robes qui rapidement attirent l’attention des mondaines de Paris, notamment Louise de Vilmorin, Arletty ou encore Marie-Hélène de Rothschild. En 1965, Azzedine Alaïa emménage rue de Bellechasse, à Paris et le cercle d’initiés s’agrandit.

En 1981, il présente sa première collection éponyme. Couturier et styliste, il affectionne les matières qui épousent naturellement les courbes du corps. Les créations d’Azzedine Alaïa font le tour du monde, enchantent la presse et participent à l’élaboration d’une nouvelle image de la féminité, relayée par ses muses, Tina Turner ou Grace Jones pour ne citer qu’elles.

Azzedine Alaya collectionEn 1985, il s’installe au 17, rue du Parc-Royal à Paris où Andrée Putman aménage ce nouvel espace qui verra se croiser des mannequins, clientes, romancier(e)s et artistes.

En 1988, il s’implante aux Etats Unis et ouvre deux boutiques, l’une à New York et l’autre à Beverly Hills.

En 1990, il emménage au 18 rue de la Verrerie et demande au peintre Julian Schnabel d’en imaginer le décor.

Au milieu des années 1990, Azzedine Alaïa cesse de présenter ses collections lors des défilés de la Fashion Week auxquels il préfère la confidentialité de son atelier en plein cœur du Marais à Paris.

En 2000, le groupe Prada devient proriétaire de la marque Azzedine Alaïa. Le couturier, qui demeure directeur artistique, continue de travailler pour le groupe et diversifie les activités de sa maison en lançant des lignes d’accessoires et de chaussures. Sept ans plus tard, il rachète la totalité de sa maison au groupe Prada, désireux de retrouver toute son indépendance.

Honoré en 2004 par une rétrospective de son oeuvre au musée Guggenheim de New York, Azzedine Alaïa est couronné une nouvelle fois en 2011, le temps d’une exposition au musée de Groninger aux Pays-Bas.

En juillet 2011, le créateur est inscrit au calendrier de la couture. Il renoue avec les podiums en présentant sa collection haute couture automne-hiver 2011-2012 à un cercle de personnalités trié sur le volet.

Référence : http://www.alaia.fr/index.html – http://www.vogue.fr/thevoguelist/thevoguelist/azzedine-alaa-/546

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.