Aymen Ben Amor

Né le 29 Octobre 1985 à Tunis, est un artiste plasticien. Diplômé en art et communication (École des Beaux-arts Tunis 2013). Peint et expose en groupe depuis 2007.

Il a aussi pratiqué le théâtre. 

« Bab Laqouess » est sa première expo perso, du 22 Avril au 13 Mai 2019 à la Galerie Aire Libre de l’Espace El Teatro.

C’est dans les méandres, les vapeurs et les musiques de la vie nocturne que j’ai croisé Aymen Ben Amor… De sa belle stature et ses yeux bleus, « Zarga » officiait comme barman, jonglait avec les cocktails… il avait fait des études de design graphique, joué dans des pièces théâtrales et se cherchait le temps de pratiquer sa passion : la peinture… j’ai vu, exposé et vendu ses premières toiles, des nus féminins difformes qui emplissaient le tableau et qui imposaient leur rose chair à souhait… depuis, et au delà des aléas de la vie, il trouva le temps de constituer sa première collection, une trentaine de toiles, en technique mixte, acrylique, pastel et collage, de paysages et situations qui suggèrent un réel palpable mais qui sont de l’ordre onirique avec même une profondeur métaphysique… y déambulent des personnages mystérieux, fantomatiques comme sortis d’un monde parallèle… dans ces œuvres que j’ai visité dans son atelier de Bab Sidi Abdessalem, pas loin des Beaux Arts, sont évoquées les portes de la médina, de Bab Lassel à Bab Souiqa, en passant par Bab Laqouess, la porte des arcades qui ouvrent, non sur les dédales de la ville, mais sur un imaginaire foisonnant et fécond où on voyage à satiété. Mahmoud Chalbi.

 

لا يمكنني المرور مرور الكرام على لوحة اخترقت كل مشاعري .. ولا مرور اللئام دون قول كلمات صدق لفنان لم يستطع الهروب من الصدق رغم أنه يمتلك كل السبل لفعل ذلك .. لا يمكنني السكوت عندما أشعر أن لوحات بسكنسكي و دالي و سوندورفي لم تقدر على الولوج الى قلبي كما فعلت لوحة أيمن بن عمر .. جزر المعمار تقترب من بغضها البعض كصفائح تكتونية لتخنق مجموعة من الكائنات المجتمعة اجتماع القطيع في سجن الواقع .. تعامل مع اللون و الشكل كسيزيف مع تلك الصخرة الجاثمة على صدره .. لوحة قال من خلالها أيمن أنه في قلب المعركة و لا يقف على الربوة كمجرد مشاهد .. قال لي أيضا بسخرية تقنيته أن التقنية وحدها لاتكفي لتبليغ احساس صادم من خلال اللوحة ..كماقال أيضا بصمته و تواضعه أن الفن شيء مؤلم أيضا عندما تفاجؤك المساحة البيضاء و الالوان و الاشكال بما لا تستطيع فهمه من خلال قراءة ملايين الكتب .. و مرة أخرى شكرا أيمن  Mazhoudi Hamdi و شكرا لذلك الساخر الحر بداخلك

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.