Anissa Daoud

←Retour

Anissa DaoudAnissa Daoud est une actrice et dramaturge. Elle vit entre Paris et Tunis. C’est par le biais de la littérature qu’elle découvre le théâtre puis le cinéma.

Elle accomplit ses premiers pas devant la caméra à 14 ans dans « Tunis, fille de siècle », court métrage de Taïeb Jellouli (1999), puis dans « Elle et lui (Hya wa houwa) », long métrage de Elyes Baccar (2004).

Anissa Daoud, continue son parcours au cinéma en interprétant les rôles principaux dans « Noce d’été (Bab el arch) », long-métrage de Moktar Ladjimi (2004), puis dans « Tendresse du loup (Ors el dhib), long-métrage de Jilani Saadi (2006) pour lequel elle recevra les Prix d’interprétation féminine au Festival International du film d’Alexandrie 2007 en Egypte, au Festival del Cine Africano de Tarifa 2007 en Espagne, ainsi qu’au Festival International du film de Masqat 2007 à Oman.

Elle est aussi l’un des personnages féminin de « Trente (Thalathoun) » réalisé par Fadhel Jaziri (2007), de « Villa jasmin » de Férid Boughédir (2008) et elle est également à l’affiche du film « La longue nuit (Al lail al tawil) » du réalisateur syrien Hatem Ali (2009) et de « Album » de la toute jeune réalisatrice Shiraz Fradi (2010) qui recevra The Black pearl Award au festival d’Abu Dhabi 2010. La même année elle renoue avec ses racines italiennes à Naples en interprétant en italien, sur la célèbre scène du théâtre Mercadante, le rôle de Juliette dans un « Roméo et Juliette » mis en scène par Alexander Zelding pour le Napoli Teatro Festival, qui a été salué par la presse pour la qualité d’interprétation.

Au théâtre, elle a travaillé notamment avec le metteur en scène Mohamed Guellati en jouant dans : « Octobre 61 », « Safari Banlieue », « Vous avez de si jolis moutons, pourquoi ne parlez-vous pas des moutons ? » un spectacle poétique, politique et burlesque sur les rapports coloniaux et néo-coloniaux.

« Y’en a plus bon ! », monologue qui aborde la question de la construction de l’imagerie coloniale dans l’imaginaire collectif français. Puis viendra l’aventure du spectacle « Nakba, en marchant j’ai vu ». Spectacle Franco-Palestinien créé au Freedom Théâtre de Jénine, suite au travail d’ateliers effectué avec les enfants du camp de réfugiés. Projet rare et bouleversant où le théâtre se fait outil politique au sens le plus noble du terme.

Anissa Daoud "Les frontières du ciel"En 2009, elle se joint au travail de Lotfi Achour en tant que comédienne et co-dramaturge sur le spectacle « Hobb Story, sex in the (Arab) city ». Un spectacle tout à fait particulier qui aborde la vision arabe et musulmane de la sexualité, prenant pour matériaux les écrits religieux et des interviews filmées à Tunis et Paris avec des arabes parlant de leur sexualité. Cette création eut un réel succès en Tunisie, en France et en Angleterre. Ce qui l’incita à s’investir d’avantage dans l’écriture et d’inscrire son travail dans la recherche de nouvelles formes d’expressions contemporaines.

C’est avec Lotfi Achour et le comédien musicien Jawhar Basti, deux artistes de double culture également, qu’ils fondent le collectif artistique A.P.A (Artistes Producteurs Associées). C’est une structure de production fondée sur la rencontre d’artistes pluri-disciplinaires, dans le but de croiser leurs expériences et leurs talents pour la réalisation de projets innovants.

C’est au sein des A.P.A et en collaboration avec des O.N.G, qu’Anissa écrira plusieurs courts métrages engagés dans la lutte contre le SIDA et contre les violences faites aux femmes, diffusés à la télé et sur les réseaux sociaux pour sensibiliser le public.

En 2011, elle est membre du jury officiel Longs métrages du Festival de Tarifa (Espagne).

Elle a collaboré aux créations du chorégraphe franco-comorien Karry Kamal Karry et elle a joué avec la compagnie franco-togolaise Gakokoe.

Filmographie :

Cinéma

Ecriture de court métrage :

2013 : Père, Lotfi Achour – 2013 : Laisse moi finir, Doria Achour – 2010 : L’album, Shiraz Fradi – 2002 : Alif,  Fathi Bouzeïne – 1997 : Tunis, fille du siècle, Taïeb Jellouli

Télévision

2008 : Toi-même tu sais, JG. Biggs – 2007 : Villa jasmin, Ferid Boughedir

Théâtre

  • 2012/13 Macbeth : Leila and Ben, a Bloody History – Lotfi Achour
  • 2010 Roméo And Juliet (W. Shakespeare) – Alexander Zelding
  • 2009 Hobb Story, Sexe In The (Arab) City – Lofti Achour
  • 2008 Naqba – En Marchant J’ai Vu – Mohammed Guellati
  • 2006 Vous Avez De Si Jolis Moutons  – Mohammed Guellati
  • 2006 Y’en A Plus Bon ! – Mohammed Guellati
  • 2003 Rahmen (chorégraphie de Karry Kamal Karry) – Elyes Baccar
  • 2001 Petite Fleur (M. Grégo) – Mohammed Guellati
  • 2001 Pied De Guerre (M. Sabbah) – Mohammed Guellati

Récompenses

  • Prix d’interprétation féminine au Festival International du film d’Alexandrie (Egypte)
  • Prix d’interprétation féminine au Festival del Cine Africano de Tarifa en (Espagne)
  • Prix d’interprétation féminine au Festival International du film de Masqat (Oman)

Références : Son site internet : http://www.anissa-daoud.com

Page officiel Facebook : http://www.facebook.com/anissadaoud.officiel

Festival de Tarifa 2011 : http://www.fcat.es/FCAT/index.php?option=com_content&view=article&id=261&Itemid=143

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.