Amel Bennys

←Retour

Amel Bennys. PHOTO: CECILE VACCARO, COURTESY SILAS VON MORISSE GALERY

 Née en 1970 est une artiste peintre et sculptrice. Après Paris et Tunis, elle s’installe à New York en 2013.

Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1989. Son thème de recherche porte sur la méditation, sur la spatialité de lieux infinis, dont elle matérialise la nudité et l’étrangeté par des aplats d’aluminium et de graphite. Ce n’est qu’en 1998 que cette pratique prend le dessus et devient visible dès ses premières peintures :

« C’est ma peinture, une fois faite, qui vient vers moi, dans un mouvement incessant entre des choses vues et des choses non vues, suggérées seulement ou imaginées, qui naissent le plus souvent d’une rencontre. La rencontre, est au centre de mon travail. Comme si ma pratique consistait à témoigner de cette rencontre ; comme si mon rôle revenait à saisir, élaguer, re-saisir la matière même de la rencontre – et donc aussi de la perte. Rien n’est pré-établi : ça arrive, ou n’arrive pas, sans que cela repose sur une technique qui serait un moteur, ni sur une définition que je m’appliquerais à confirmer. Pas de programme artistique donc, où les articulations seraient pré-établies ; pas davantage de règles. Ma démarche épouse le sens de mes pas, de mes rencontres fugitives, avec un lieu précis à un moment donné».

C’est en plein coeur de New York, au Lehman College Gallery que deux de ses oeuvres seront exposées du 31 janvier au 30 mars 2019. Sous le thème “Medium of Exchange”, cette exposition collective qui regroupe des artistes contemporains cosmopolites et essentiellement basés à New York, s’impose comme un espace de liberté et de créativité. Pour Amel Bennys, seule participante du monde arabe à cette exposition, son travail lui donne la possibilité de relever un défi artistique important autant dans les images que dans l’expression des émotions. Ses deux oeuvres qui portent le nom en anglais de “Fucking tired to be broke”, se traduit également en arabe par  ”مَلِّيتْ  مِن المِيزِيرْيَا”.

Parcours :

  • 2019 : Exposition collective à New York au Lehman College Gallery
  • 2018 : Exposition individuelle à New York Silas Von Morisse Gallery
  • 2012 : Résidence d’artiste, The Josef & Anni Albers Foundation – Bethany, Connecticut 
  • 2003 : Acquisition par l’Etat (service du Patrimoine) d’une peinture « Blue Angel »
 (2002) : Aide à la création de la DRAC Ile-de-France
  • 2002 : Artiste invitée à l’Institut du Monde Arabe
  • 1998 : Aide à la création de la DRAC Ile-de-France
  • 1989 : 1er prix du concours « Les Etoiles de la Peinture », Paris
  • 1989 : Diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, Paris

Amel Bennys, poursuit ainsi son impressionnant parcours jalonné de prix internationaux. Après avoir été invitée en résidence à la Fondation Joseph et Anni Albers, voilà que récemment, elle vient de recevoir le fameux prix de la Pollock-Krasner Foundation. 

Références : Les jardins de Dar al Kamila (2004 – Institut français de coopération)
- Formes cachées, formes sanctifiées (2004 – Institut français de coopération)Artistes arabes contemporains (2000 – Institut du Monde Arabe)Le noir est une couleur (1996 – Editions Maeght)

Références :  http://www.cnap.fr/amel-bennys

http://www.selmaferiani.com/artists/amel-bennys/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.