Adnen Meddeb

Adnen Meddeb est décédé le 24 août 2016. Cinéaste, il était très actif sur la scène culturelle alternative tunisienne.

Après une formation en tant que technicien du son, il contribue à plusieurs projets cinématographiques, avant un passage au Cinéma Amilcar dans la capitale en tant que directeur technique.

Il était, entre autres, membre du comité d’organisation des Journées cinématographiques de Carthage, du festival de cinéma amateur de Kélibia (FIFAK) en tant que figure de la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs. Il était l’un des piliers de la Tente estivale pour l’Image et l’Expression Artistique, qui se déroule chaque année depuis 2006 à Hammem L’Aghzez dont il est originaire (Kélibia).

Il a réalisé en 2011 le court métrage documentaire On the road, produit par la Fédération Tunisienne des Cinéaste Amateur. Ce documentaire traduit sa vision d’un bout de parcours révolutionnaire lors du sit-in de la Casbah en 2011.

Début janvier 2016, alors qu’ils faisaient partie du comité d’organisation des Journées Cinématographiques de Carthage, il a été arrêté et condamnés en première instance à un an de prison et 1000 dinars d’amende pour détention de papier à rouler dans le coffre de la voiture. Suite à une large mobilisation contestant cette décision et appelant à l’abolition de la Loi 52 du code pénal, il fut finalement décidé d’un non-lieu par la cour d’appel de Tunis.

Adnen Meddeb avait repris ses activités artistiques et le chemin des festivals tout en continuant de militer pour l’abolition de loi 52 du code pénal.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.