Abdeljabbar Eleuch

←Retour

Abdejabbar EleuchNé à Sfax le 27 juin 1960, est poète et romancier. C’est l’une des plus belles plumes tunisiennes d’expression arabe. Auteur de plusieurs recueils de poésie dont« Poésies » (1988) et« Gollanar » (1997), ainsi que de nombreux romans dont « Chronique de la cité étrange » (2000), roman qui lui a valu le prix Comar d’Or (Tunis, 2001), « Ifriqistan » (2002) et « Procès d’un chien » (2007) traduit en français par Hédi Khlil (Centre National de Traduction, 2010).

Auteur du recueil « Joullanar», qu’il a écrit au milieu des années 1980. Dans le contexte politique répressif relié aux émeutes du pain et la crise de 1984-1985, opposant frontalement l’UGTT (Union générale des travailleurs tunisiens) au PSD (Parti socialiste destourien). Depuis, le « Len yamourrou » tunisien est devenu symbole de la résistance nationale contre l’intolérance.  Mise en
musique dès sa publication, par Nebras Chemmem du groupe Al Bahth Al Moussiqui, le titre est vite devenu « leitmotiv » de la chanson engagée tunisienne et reprise par d’autres groupe de musique.abdejabbar-eleuch-poeme

Abdeljabbar Eleuch est également co-auteur d’un ouvrage collectif paru en langue française : « Enfances tunisiennes », reccueil de récits, paru aux Editions Elyzad en 2011.

Référence : http://amriahmed.blogspot.fr/2014/05/ils-ne-passeront-pas-abdeljabbar-eleuch_30.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *