Abdelhafidh Makhtoumi

←Retour

Abdelhafidh MakhtoumiNé en 1952 et décédé en novembre 2011, est un poète. Natif de la région Msouj du gouvernorat de Siliana où il avait fait ses études primaires et secondaires, il poursuivra ses études universitaires au Yémen.

Grand défenseur de la cause palestinienne, il a adhéré à l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en tant que combattant. Il avait vécu la guerre 1982 à Beyrouth.  Il a écrit dans la revue « le combat » publiée par la résistance palestinienne, la période du Blocus. Après cet épisode de sa vie, il est retourné en Algérie où il a poursuivi des études en langue arabe et littérature. De retour en Tunisie, enseignant d’arabe, il s’est engagé dans le mouvement syndical et littéraire. Il a publié des recueils de poésie à compte d’auteur. Il écrivait dans le journal de l’UGTT Echaab dans sa rubrique « journal du Cananeen trahit ». Dans le témoignage de l’un de ses amis, « ce poète descendant de la famille poétique cananéenne, est resté loin du tapage médiatique, peu présent pour des interviews». La maison de la culture Ibn Khaldoun, l’avait accueilli pour une rencontre alliant musique, poésie et théâtre. Il a à son actif plusieurs recueils de poèmes dont « Le cananéen trahi » (El Kanaani el maghdour), « Le visage de la patrie » et « Le dernier amoureux » qui constitue le dernier recueil du poète publié par le Front Populaire de Libération de la Palestine.

Abdelhafidh Makthoumi a écrit plusieurs autres poèmes qui ont été publiés dans les journaux tunisiens et étrangers mais aussi des poèmes écrits durant sa maladie. Un film documentaire de Ridha Ben Halima lui a été consacré « Hifa, El Kanaâni El maghdour », qui relate la vie du poète à travers le témoignage d’amis et de proches.

Référence : http://www.tunisie-news.com/culture/dossier_28_tunisie+abdelhafidh+makhtoumi+n+est+plus.html –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *